Demonter une cheminée...

nouveau forum sur le bricolage faire un lien vers cette page cacher les citations Demonter une cheminée...
de : LargoWinch
le :Monday 08 September 2008 a 22h47

....sans tout saccager.
Bonjour,
je vais démonter ma cheminée (25 ans d'âge avec insert et tubage) pour
remplacer par du tubage neuf et un poêle Jotul.
J'ai commencé a regarder ma cheminée d'un mauvais oeil, et j'avoue que
je ne sais pas trop comment m'y prendre.
A priori, de haut en bas, mais...
- pour entamer la hotte, la masse, la scie ?
- si je regarde par la bouche qui donne dans mes escaliers, je ne vois
que des briques. La hotte n'en n'est pas rempli, j'espère (ça se fait,
ça ?)
- il y a 2 poutres en chêne formant un angle droit, sur lequel je vois
2 gros "clous". C'est juste de la déco ou il me faut une maxi-tenaille
?
- comment est-ce généralement fixé au mur ? Collage ou chevilles ? Si
ça ne vient pas, je force ou il faut trouver la "clé" ?
- c'est lourd ces pierres blanches (combien de multiples d 500kgs ?) ?
- est-ce que je risque de me prendre 5 ou 10 kg de suie, goudrons ou
autre sur la tête ?
Comme vous le voyez, c'est pas gagné, alors je prends toutes les idées,
trucs, avis, recommandations et autres que vous voudrez bien me
transmettre.
Merci d'avance

Re: Demonter une cheminée...
de : Jean
le : Tuesday 09 September 2008 a 11h01

Bonjour
Amateur j'ai déjà construit en "sous-½uvre" et en particulier des cheminées
Une cheminée repose sur le plancher inférieur, la démonter sans
précaution risque de déstabiliser le conduit
En principe il faut étayer au dessus du niveau à démolir, chaque
situation est spécifique, en gros il faut entamer deux coins pour y
glisser deux chevrons qui reposeront sur quatre étais métalliques et
l'appui des premières pierres ou briques sera assurée en les liant aux
chevrons par du plâtre provisoire. Mais je répète, chaque cas est
spécifique. Dans ton cas par exemple il serait peut-être plus rusé de
prévoir l'ancrage définitif du conduit au niveau du plancher supérieur.
La démolition elle-même est sans surprise si la stabilité du conduit est
assuré, il faut effectivement commencé de haut en bas.
Je ne vois pas pourquoi la hotte serait remplie de briques.
Pour attaquer les brique une petite masse à main et une pointrole sont
suffisant, éviter les gros chocs. Une fois le premier rang décoincé, le
reste doit venir tout seul.
Je ne comprends pas les deux clous , il faudrait publier des photos
La densité des pierres blanches calcaire tourne autour de 5 Kg au dm3,
les pierre plus dures jusqu'à 8 kg.
La suie sera un problème secondaire, mais la poussière tu n'éviteras
pas, il vaut mieux prévoir le pique nique ou la chambre à coucher dans
un autre endroit de la maison.
Une recommandation pourtant : si tu passes par des solution provisoire
d'étayage, faire vite. à partir du moment où commence la démolition, il
faut qu'il se passe le minimum de temps pour que les appuis définitifs
soient à même d'assurer la stabilité définitivement. Généralement le
problème se résout avec l'aide de beaux-frères, d'amis, ou des
féministes convaincues que l'on invite pour un Week End peinard et qui
ne peuvent plus refuser de rendre un "petit service"
Bon courage
JC
LargoWinch a écrit :
...sans tout saccager.
Bonjour,
je vais démonter ma cheminée (25 ans d'âge avec insert et tubage) pour
remplacer par du tubage neuf et un poêle Jotul.
J'ai commencé a regarder ma cheminée d'un mauvais oeil, et j'avoue que
je ne sais pas trop comment m'y prendre.
A priori, de haut en bas, mais...
- pour entamer la hotte, la masse, la scie ?
- si je regarde par la bouche qui donne dans mes escaliers, je ne vois
que des briques. La hotte n'en n'est pas rempli, j'espère (ça se fait,
ça ?)
- il y a 2 poutres en chêne formant un angle droit, sur lequel je vois 2
gros "clous". C'est juste de la déco ou il me faut une maxi-tenaille ?
- comment est-ce généralement fixé au mur ? Collage ou chevilles ? Si ça
ne vient pas, je force ou il faut trouver la "clé" ?
- c'est lourd ces pierres blanches (combien de multiples d 500kgs ?) ?
- est-ce que je risque de me prendre 5 ou 10 kg de suie, goudrons ou
autre sur la tête ?
Comme vous le voyez, c'est pas gagné, alors je prends toutes les idées,
trucs, avis, recommandations et autres que vous voudrez bien me
transmettre.
Merci d'avance


Re: Demonter une cheminée...
de : LargoWinch
le : Tuesday 09 September 2008 a 22h56

Jean a exprimé avec précision :
Bonjour
Amateur j'ai déjà construit en "sous-½uvre" et en particulier des cheminées
Une cheminée repose sur le plancher inférieur, la démonter sans précaution
risque de déstabiliser le conduit
En principe il faut étayer au dessus du niveau à démolir, chaque situation
est spécifique, en gros il faut entamer deux coins pour y glisser deux
chevrons qui reposeront sur quatre étais métalliques et l'appui des premières
pierres ou briques sera assurée en les liant aux chevrons par du plâtre
provisoire. Mais je répète, chaque cas est spécifique. Dans ton cas par
exemple il serait peut-être plus rusé de prévoir l'ancrage définitif du
conduit au niveau du plancher supérieur.
La démolition elle-même est sans surprise si la stabilité du conduit est
assuré, il faut effectivement commencé de haut en bas.
Je ne vois pas pourquoi la hotte serait remplie de briques.
Pour attaquer les brique une petite masse à main et une pointrole sont
suffisant, éviter les gros chocs. Une fois le premier rang décoincé, le reste
doit venir tout seul.
Je ne comprends pas les deux clous , il faudrait publier des photos
La densité des pierres blanches calcaire tourne autour de 5 Kg au dm3, les
pierre plus dures jusqu'à 8 kg.
La suie sera un problème secondaire, mais la poussière tu n'éviteras pas, il
vaut mieux prévoir le pique nique ou la chambre à coucher dans un autre
endroit de la maison.
Une recommandation pourtant : si tu passes par des solution provisoire
d'étayage, faire vite. à partir du moment où commence la démolition, il faut
qu'il se passe le minimum de temps pour que les appuis définitifs soient à
même d'assurer la stabilité définitivement. Généralement le problème se
résout avec l'aide de beaux-frères, d'amis, ou des féministes convaincues que
l'on invite pour un Week End peinard et qui ne peuvent plus refuser de rendre
un "petit service"
Bon courage
JC

Bonjour
et merci pour cette longue et intéressante réponse.
Intéressante, mais inquiétante quelque part...
Je ne comprends pas "Une cheminée repose sur le plancher inférieur , la
démonter sans précaution risque de déstabiliser le conduit".
Tu veux dire qu'il y a un risque pour que tout te conduit de cheminée
descende d'un étage quand je vais démonter ??? Si tel risque il y ,
comment mon conduit tiendra-t-il ensuite avec un simple poêle dessous ?
Je ne veux pas tout virer, mais juste la hotte, l'insert,... pour
mettre un poêle.
Les installateurs passés ne m'ont fait aucune mise en garde lorsque
j'ai parlé de démonter moi-même la cheminée.
Une photo :
http://apu.mabul.org/up/apu/2008/09/09/img-2243013fh37.jpg.html
On voit bien les 3 (et non 2) clous sur l'angle des poutres.
Je pensais étayer, mais juste pour me faire une "cabine" pour protéger
le reste de la maison de la poussière (j'ai vu ça ici
http://ramoneur.blogspot.com/2006 07 01 arch.... sur le blog de
Pita ou Franck. Le (la) même qui sévit ici ?)

Re: Demonter une cheminée...
de : LargoWinch
le : Wednesday 17 September 2008 a 19h14

Le 09/09/2008, LargoWinch a supposé :
Jean a exprimé avec précision :
Bonjour
Amateur j'ai déjà construit en "sous-½uvre" et en particulier des cheminées
Une cheminée repose sur le plancher inférieur, la démonter sans précaution
risque de déstabiliser le conduit
En principe il faut étayer au dessus du niveau à démolir, chaque situation
est spécifique, en gros il faut entamer deux coins pour y glisser deux
chevrons qui reposeront sur quatre étais métalliques et l'appui des
premières pierres ou briques sera assurée en les liant aux chevrons par du
plâtre provisoire. Mais je répète, chaque cas est spécifique. Dans ton cas
par exemple il serait peut-être plus rusé de prévoir l'ancrage définitif du
conduit au niveau du plancher supérieur.
La démolition elle-même est sans surprise si la stabilité du conduit est
assuré, il faut effectivement commencé de haut en bas.
Je ne vois pas pourquoi la hotte serait remplie de briques.
Pour attaquer les brique une petite masse à main et une pointrole sont
suffisant, éviter les gros chocs. Une fois le premier rang décoincé, le
reste doit venir tout seul.
Je ne comprends pas les deux clous , il faudrait publier des photos
La densité des pierres blanches calcaire tourne autour de 5 Kg au dm3, les
pierre plus dures jusqu'à 8 kg.
La suie sera un problème secondaire, mais la poussière tu n'éviteras pas,
il vaut mieux prévoir le pique nique ou la chambre à coucher dans un autre
endroit de la maison.
Une recommandation pourtant : si tu passes par des solution provisoire
d'étayage, faire vite. à partir du moment où commence la démolition, il
faut qu'il se passe le minimum de temps pour que les appuis définitifs
soient à même d'assurer la stabilité définitivement. Généralement le
problème se résout avec l'aide de beaux-frères, d'amis, ou des féministes
convaincues que l'on invite pour un Week End peinard et qui ne peuvent plus
refuser de rendre un "petit service"
Bon courage
JC

Bonjour
et merci pour cette longue et intéressante réponse.
Intéressante, mais inquiétante quelque part...
Je ne comprends pas "Une cheminée repose sur le plancher inférieur , la
démonter sans précaution risque de déstabiliser le conduit".
Tu veux dire qu'il y a un risque pour que tout te conduit de cheminée
descende d'un étage quand je vais démonter ??? Si tel risque il y , comment
mon conduit tiendra-t-il ensuite avec un simple poêle dessous ? Je ne veux
pas tout virer, mais juste la hotte, l'insert,... pour mettre un poêle.
Les installateurs passés ne m'ont fait aucune mise en garde lorsque j'ai
parlé de démonter moi-même la cheminée.
Une photo :
http://apu.mabul.org/up/apu/2008/09/09/img-2243013fh37.jpg.html
On voit bien les 3 (et non 2) clous sur l'angle des poutres.
Je pensais étayer, mais juste pour me faire une "cabine" pour protéger le
reste de la maison de la poussière (j'ai vu ça ici
http://ramoneur.blogspot.com/2006 07 01 arch.... sur le blog de Pita ou
Franck. Le (la) même qui sévit ici ?)

Hotte remontée, et rien n'est tombé ! Ouf !

Re: Demonter une cheminée...
de : LargoWinch
le : Wednesday 17 September 2008 a 19h15

(supersedes )
Le 09/09/2008, LargoWinch a supposé :
Jean a exprimé avec précision :
Bonjour
Amateur j'ai déjà construit en "sous-½uvre" et en particulier des
cheminées
Une cheminée repose sur le plancher inférieur, la démonter sans précaution
risque de déstabiliser le conduit
En principe il faut étayer au dessus du niveau à démolir, chaque situation
est spécifique, en gros il faut entamer deux coins pour y glisser deux
chevrons qui reposeront sur quatre étais métalliques et l'appui des
premières pierres ou briques sera assurée en les liant aux chevrons par du
plâtre provisoire. Mais je répète, chaque cas est spécifique. Dans ton cas
par exemple il serait peut-être plus rusé de prévoir l'ancrage définitif
du conduit au niveau du plancher supérieur.
La démolition elle-même est sans surprise si la stabilité du conduit est
assuré, il faut effectivement commencé de haut en bas.
Je ne vois pas pourquoi la hotte serait remplie de briques.
Pour attaquer les brique une petite masse à main et une pointrole sont
suffisant, éviter les gros chocs. Une fois le premier rang décoincé, le
reste doit venir tout seul.
Je ne comprends pas les deux clous , il faudrait publier des photos
La densité des pierres blanches calcaire tourne autour de 5 Kg au dm3, les
pierre plus dures jusqu'à 8 kg.
La suie sera un problème secondaire, mais la poussière tu n'éviteras pas,
il vaut mieux prévoir le pique nique ou la chambre à coucher dans un autre
endroit de la maison.
Une recommandation pourtant : si tu passes par des solution provisoire
d'étayage, faire vite. à partir du moment où commence la démolition, il
faut qu'il se passe le minimum de temps pour que les appuis définitifs
soient à même d'assurer la stabilité définitivement. Généralement le
problème se résout avec l'aide de beaux-frères, d'amis, ou des féministes
convaincues que l'on invite pour un Week End peinard et qui ne peuvent
plus refuser de rendre un "petit service"
Bon courage
JC

Bonjour
et merci pour cette longue et intéressante réponse.
Intéressante, mais inquiétante quelque part...
Je ne comprends pas "Une cheminée repose sur le plancher inférieur , la
démonter sans précaution risque de déstabiliser le conduit".
Tu veux dire qu'il y a un risque pour que tout te conduit de cheminée
descende d'un étage quand je vais démonter ??? Si tel risque il y ,
comment mon conduit tiendra-t-il ensuite avec un simple poêle dessous ? Je
ne veux pas tout virer, mais juste la hotte, l'insert,... pour mettre un
poêle.
Les installateurs passés ne m'ont fait aucune mise en garde lorsque j'ai
parlé de démonter moi-même la cheminée.
Une photo :
http://apu.mabul.org/up/apu/2008/09/09/img-2243013fh37.jpg.html
On voit bien les 3 (et non 2) clous sur l'angle des poutres.
Je pensais étayer, mais juste pour me faire une "cabine" pour protéger le
reste de la maison de la poussière (j'ai vu ça ici
http://ramoneur.blogspot.com/2006 07 01 arch.... sur le blog de Pita ou
Franck. Le (la) même qui sévit ici ?)

Hotte démontée, et rien n'est tombé ! Ouf !