Maison &
  Bricolage

Ragréage

Ragréage
de : jmc@free.fr
le : mardi 18 mars 2008 a 15h58

Bonjour à tous,
Je me prépare à poser du parquet collé, en remplacement d'une moquette=
rase.
J'ai arraché la moquette. Le sol est sain (il ne s'effrite pas). Il
s'agit d'une dalle béton (ou chappe, je ne connais pas les subtiles
nuances, étant néophyte dans le domaine. En tout cas, le support est
lisse. La moquette était collée, et on voit encore sur la dalle les
traces des crans de la raclette dentée qui a été utilisée pour la
fixer. Il n'y a plus de mousse ou résidu.
La surface de la pièce est de 35 m=B2
Questions :
- faut-il indispensable de passer une couche de primaire d'accrochage
dans mon cas, ou est-ce uniquement dépendant de la porosité de la
dalle ?
- puis-je faire un ragréage partiel, seulement là où c'est
nécessaire, ou faut-il absolument faire toute la pièce, même si
certaines zones sont planes (en tous cas avec des dénivelés inférieurs=
à 5 mm sous une règle de maçon de 2 m) ?
- dans le cas d'un sac de 25 kg de poudre de ragréage, faut-il faire
le mélange de tout le sac d'un coup (=3D disposer d'un récipient assez
gros pour mélanger avec la quantité d'eau nécessaire), ou peut-on
fractionner ses mélanges en respectant les proportions eau/poudre ?
- la pièce sera partiellement occupé par des meubles entasés dans un
coin de la pièce (et oui en appartement, pas toujours facile de
trouver la place pour bricoler...) si on peut faire un ragréage
partiel, et que l'on peut fractionner la préparation, peut-on ragréer
en plusieurs temps ? (=3D une demi pièce un jour, j'attends le séchage;
je déplace des meubles sur la partie ragréer, puis je m'occupe d'une
autre partie) ou doit-on impérativement tout vider et faire la pièce
en une seule fois (=3D préparer toutes les préparations à la suite) ?
Merci pour vos conseils avisés.


Re: Ragréage
de : - Jim CANADA -
le : mardi 18 mars 2008 a 17h30

a écrit :
Bonjour à tous,
Je me prépare à poser du parquet collé, en remplacement d'une moquette
rase.
J'ai arraché la moquette. Le sol est sain (il ne s'effrite pas). Il
s'agit d'une dalle béton (ou chappe, je ne connais pas les subtiles
nuances, étant néophyte dans le domaine. En tout cas, le support est
lisse. La moquette était collée, et on voit encore sur la dalle les
traces des crans de la raclette dentée qui a été utilisée pour la
fixer. Il n'y a plus de mousse ou résidu.
La surface de la pièce est de 35 m²
Questions :
- faut-il indispensable de passer une couche de primaire d'accrochage
dans mon cas, ou est-ce uniquement dépendant de la porosité de la
dalle ?
- puis-je faire un ragréage partiel, seulement là où c'est
nécessaire, ou faut-il absolument faire toute la pièce, même si
certaines zones sont planes (en tous cas avec des dénivelés inférieurs
à 5 mm sous une règle de maçon de 2 m) ?
- dans le cas d'un sac de 25 kg de poudre de ragréage, faut-il faire
le mélange de tout le sac d'un coup (= disposer d'un récipient assez
gros pour mélanger avec la quantité d'eau nécessaire), ou peut-on
fractionner ses mélanges en respectant les proportions eau/poudre ?
- la pièce sera partiellement occupé par des meubles entasés dans un
coin de la pièce (et oui en appartement, pas toujours facile de
trouver la place pour bricoler...) si on peut faire un ragréage
partiel, et que l'on peut fractionner la préparation, peut-on ragréer
en plusieurs temps ? (= une demi pièce un jour, j'attends le séchage;
je déplace des meubles sur la partie ragréer, puis je m'occupe d'une
autre partie) ou doit-on impérativement tout vider et faire la pièce
en une seule fois (= préparer toutes les préparations à la suite) ?
Merci pour vos conseils avisés.

Re: Ragréage
de : Jean-Michel CLAUDE
le : mardi 18 mars 2008 a 17h44

- Jim CANADA - a écrit :
J'ai pas tout lu car... c'était long mais je puis dire que les traces
que vous voyez sont sans aucun doute de la colle et il n'est pas très
sain d'y mettre quoi que ce soit de "rigide" sans avoir tout gratté et
décapé. Les traces colle sont sans doute de la néoprène ou de la colle
Vinyle ou... Un primaire sera utile sur le béton mais vous avez des
traces de colle et vous n'êtes, donc, pas directement sur le béton.
Renseignez-vous chez Weber et Broutin ; le numéro du support technique
figure sur les première pages du catalogue. Moi, la dernière fois que je
les ai appelé pour mettre de la colle pour carrelage vertical sur des
restes de colle néoprène (un placage bois décollé), ils m'ont dit NON :
faut tout gratter et poncer parfaitement, ce que j'ai fait pendant
quelques jours allongé parterre...

L'angoïsse !!
En effet, en y regardant de plus près, ce doit être de la colle...
Comment en venir à bout, quels outils utilisés : j'ai 35 m² à faire ?
J'ai aussi fait le test de la goutte d'eau pour tester la porosité :
résultat : même après 15 mns, l'eau est toujours là....
J'ai entendu dire qu'il était possible de mettre un primaire d'adhérence
dans le cas de dalle "fermée". Cela ne peut pas convenir ??

Re: Ragréage
de : "speedsoft.nospam"
le : mardi 18 mars 2008 a 22h21

"Jean-Michel CLAUDE" a écrit dans le message de
- Jim CANADA - a écrit :
J'ai pas tout lu car... c'était long mais je puis dire que les traces que
vous voyez sont sans aucun doute de la colle et il n'est pas très sain
d'y mettre quoi que ce soit de "rigide" sans avoir tout gratté et décapé.
Les traces colle sont sans doute de la néoprène ou de la colle Vinyle
ou... Un primaire sera utile sur le béton mais vous avez des traces de
colle et vous n'êtes, donc, pas directement sur le béton.
Renseignez-vous chez Weber et Broutin ; le numéro du support technique
figure sur les première pages du catalogue. Moi, la dernière fois que je
les ai appelé pour mettre de la colle pour carrelage vertical sur des
restes de colle néoprène (un placage bois décollé), ils m'ont dit NON :
faut tout gratter et poncer parfaitement, ce que j'ai fait pendant
quelques jours allongé parterre...

L'angoïsse !!
En effet, en y regardant de plus près, ce doit être de la colle...
Comment en venir à bout, quels outils utilisés : j'ai 35 m² à faire ?
J'ai aussi fait le test de la goutte d'eau pour tester la porosité :
résultat : même après 15 mns, l'eau est toujours là....
J'ai entendu dire qu'il était possible de mettre un primaire d'adhérence
dans le cas de dalle "fermée". Cela ne peut pas convenir ??

Re: Ragréage
de : jmc@free.fr
le : mercredi 19 mars 2008 a 11h00

On 18 mar, 23:21, "speedsoft.nospam" a écrit:
=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D
Salut,
Si tu ne veux pas t'épuiser à poncer les restes de néoprène (en fa=

isant
l'hypothèse que le support est parfaitement plan et suffisamment lisse p=
our
"accepter" une nouvelle couche de colle, il reste AMHA deux solutions : 1)=
soit un ponçage à l'aide de matériel pro, genre :http://www.kiloutou=
..fr/kiloutou/catalogue/outillage/ponceuse de sols ...
2) soit, comme tu l'évoquais, et à condition qu'il soit possible de
"surélever" le niveau de la pièce de quelques mm, la solution duragr=

éage,
de préférence sur primaire d'adhérence....
Bon courage ...

Merci pour ta contribution.
Donc, tu confirmes qu'il est possible de ragréer sur un mince film de
colle néoprène, moyennant une passe d'une primaire d'accrochage ?
Dans ce cas, quel type de ragréage choisir ? Un fibré ou non ?
Quels risques je cours à court, moyen et long terme de ne pas enlever
la couche de colle ?
Merci pour vos réponses.


Re: Ragréage
de : Jean-Michel CLAUDE
le : mercredi 19 mars 2008 a 20h07

[ copie de courtoisie au contributeur ] - Jim CANADA - a écrit :
a écrit :
Bonjour à tous,
Je me prépare à poser du parquet collé, en remplacement d'une moquette
rase.
J'ai arraché la moquette. Le sol est sain (il ne s'effrite pas). Il
s'agit d'une dalle béton (ou chappe, je ne connais pas les subtiles
nuances, étant néophyte dans le domaine. En tout cas, le support est
lisse. La moquette était collée, et on voit encore sur la dalle les
traces des crans de la raclette dentée qui a été utilisée pour la
fixer. Il n'y a plus de mousse ou résidu.
La surface de la pièce est de 35 m²
Questions :
- faut-il indispensable de passer une couche de primaire d'accrochage
dans mon cas, ou est-ce uniquement dépendant de la porosité de la
dalle ?
- puis-je faire un ragréage partiel, seulement là où c'est
nécessaire, ou faut-il absolument faire toute la pièce, même si
certaines zones sont planes (en tous cas avec des dénivelés inférieurs
à 5 mm sous une règle de maçon de 2 m) ?
- dans le cas d'un sac de 25 kg de poudre de ragréage, faut-il faire
le mélange de tout le sac d'un coup (= disposer d'un récipient assez
gros pour mélanger avec la quantité d'eau nécessaire), ou peut-on
fractionner ses mélanges en respectant les proportions eau/poudre ?
- la pièce sera partiellement occupé par des meubles entasés dans un
coin de la pièce (et oui en appartement, pas toujours facile de
trouver la place pour bricoler...) si on peut faire un ragréage
partiel, et que l'on peut fractionner la préparation, peut-on ragréer
en plusieurs temps ? (= une demi pièce un jour, j'attends le séchage;
je déplace des meubles sur la partie ragréer, puis je m'occupe d'une
autre partie) ou doit-on impérativement tout vider et faire la pièce
en une seule fois (= préparer toutes les préparations à la suite) ?
Merci pour vos conseils avisés.

Re: Ragréage
de : "skol"
le : jeudi 20 mars 2008 a 12h34

Moi je l'ai fait il y a bien longtemps mais j'ai souvenir que n'ayant pas
réagréé je me suis retrouvé avec presque 7 cm à rattraper à l'autre bout de
l'étage parce que j'ai fait plusieurs pièces.

Re: Ragréage
de : - Jim CANADA -
le : vendredi 21 mars 2008 a 09h37

a écrit :
On 18 mar, 23:21, "speedsoft.nospam" a écrit:
==================
Salut,
Si tu ne veux pas t'épuiser à poncer les restes de néoprène (en faisant
l'hypothèse que le support est parfaitement plan et suffisamment lisse
pour
"accepter" une nouvelle couche de colle, il reste AMHA deux solutions : 1)
soit un ponçage à l'aide de matériel pro, genre
:http://www.kiloutou.fr/kiloutou/catalogue/outillage/ponceuse de sol....
2) soit, comme tu l'évoquais, et à condition qu'il soit possible de
"surélever" le niveau de la pièce de quelques mm, la solution duragréage,
de préférence sur primaire d'adhérence....
Bon courage ...

Merci pour ta contribution.
Donc, tu confirmes qu'il est possible de ragréer sur un mince film de
colle néoprène, moyennant une passe d'une primaire d'accrochage ?
Dans ce cas, quel type de ragréage choisir ? Un fibré ou non ?
Quels risques je cours à court, moyen et long terme de ne pas enlever
la couche de colle ?
Merci pour vos réponses.

Re: Ragréage
de : - Jim CANADA -
le : vendredi 21 mars 2008 a 11h16

"Jean-Michel CLAUDE" a écrit dans le message de
Bonsoir,
J'ai appelé chez Weber & Broutin et à plusieurs revendeurs de leurs
produits. Tous m'ont conseillé, pour éviter de mettre la chappe à nue,
même en présence de colle néoprène de mettre d'abord le primaire
Weber.Prim AD puis le ragréage Weber.Niv PRO.
Au vue de la surface, j'espère que je n'aurais pas de mauvaises surprises.
Cordialement,

Re: Ragréage
de : "speedsoft.nospam"
le : vendredi 21 mars 2008 a 14h59

"- Jim CANADA -" a écrit dans le message de
"Jean-Michel CLAUDE" a écrit dans le message de
Bonsoir,
J'ai appelé chez Weber & Broutin et à plusieurs revendeurs de leurs
produits. Tous m'ont conseillé, pour éviter de mettre la chappe à nue,
même en présence de colle néoprène de mettre d'abord le primaire
Weber.Prim AD puis le ragréage Weber.Niv PRO.
Au vue de la surface, j'espère que je n'aurais pas de mauvaises
surprises.
Cordialement,

Re: Ragréage
de : - Jim CANADA -
le : vendredi 21 mars 2008 a 21h12

"speedsoft.nospam" a écrit :
Tu as bien raison d'être prudent, mais y'a pas que W&B dans la vie.
Je suis bien d'accord ; j'utilise aussi VPI qui otn aussi une Hot Line.
Je n'utilise que W&B et VPI (et plutôt) W&B pour tout ce qui a trait au
ciment car ce sont vtraiment des produits PRO ; de plus, à force je finit
par bien les connaître (dans le domaine qui m'intéresse.
Pour ce qui est de la chaux grasse, je n'utilise que Strasservill pour les
enduits tous prêtes et Balthazard & Cotte (fabriquent sous Licence des
produits pondus par STRASSERVILL ; depuis quelques années, les deux firmes
se sont vraiment partagées les gammes de produits) pour les produits avec
lesquels il faut mettre du sable.

Re: Ragréage
de : Spinozette
le : mercredi 26 mars 2008 a 16h24

Bonjour à tous,
Je me prépare à poser du parquet collé, en remplacement d'une moquette
rase.
J'ai arraché la moquette. Le sol est sain (il ne s'effrite pas). Il
s'agit d'une dalle béton (ou chappe, je ne connais pas les subtiles
nuances, étant néophyte dans le domaine. En tout cas, le support est
lisse. La moquette était collée, et on voit encore sur la dalle les
traces des crans de la raclette dentée qui a été utilisée pour la
fixer.

Il reste donc des traces de colle.
Ici même, il y a quelques temps, quelqu'un a mentionné le fioul (pour
poêle à pétrole...) pour faire partir rapidement cette colle.
Et bien, effectivement, frotter le sol avec un chiffon + le pétrole,
puis utiliser une raclette : cela part beaucoup plus facilement.
Pour le reste de votre demande, je ne sais pas. Mais pour la colle,
faites d'abord. Tout le reste sera plus simple ensuite :-)

Re: Ragréage
de : Spinozette
le : mercredi 26 mars 2008 a 16h26

speedsoft.nospam a écrit:
Si tu ne veux pas t'épuiser à poncer les restes de néoprène (en faisant
l'hypothèse que le support est parfaitement plan et suffisamment lisse pour
"accepter" une nouvelle couche de colle, il reste AMHA deux solutions : 1)
soit un ponçage à l'aide de matériel pro, genre :
http://www.kiloutou.fr/kiloutou/catalogue/outillage/ponceuse de sols rabot a beton/decapeuse de su....
2) soit, comme tu l'évoquais, et à condition qu'il soit possible de
"surélever" le niveau de la pièce de quelques mm, la solution du ragréage,
de préférence sur primaire d'adhérence....

Je crains que les traces résiduelles de colle ne soient rédhibitoires,
hélas.
Mais bon, je ne suis pas une spécialiste ni une professionelle, loin de là…

Re: Ragréage
de : Spinozette
le : mercredi 26 mars 2008 a 16h39

Jean-Michel CLAUDE a écrit:
Bonsoir,
idem :-)
J'ai appelé chez Weber & Broutin et à plusieurs revendeurs de leurs
produits. Tous m'ont conseillé, pour éviter de mettre la chappe à nue,
même en présence de colle néoprène de mettre d'abord le primaire
Weber.Prim AD puis le ragréage Weber.Niv PRO.

Alors, il faut faire comme ça
Au vue de la surface, j'espère que je n'aurais pas de mauvaises surprises.
Il n'y a effectivemant pas de raison a priori :-)