Maison &
  Bricolage

Soudure à l'arc ? Comment ça fonctionne ?

Soudure à l'arc ? Comment ça fonctionne ?
de : jerome@actisens.com
le : mardi 18 mars 2008 a 23h15

Salut à tous,
Quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi malgré le fort ampérage, et la
pince de masse on ne sent strictement rien "au niveau électrique"
lorsque l'on touche les pièces que l'on soude ? Y a t'il d'ailleurs
des préconisations pour ne pas avoir de problèmes ?
Merci pour vos conseils.
Jérôme


Re: Soudure à l'arc ? Comment ça
de : "Yannick F."
le : mardi 18 mars 2008 a 23h33

Salut à tous,
Quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi malgré le fort ampérage, et la
pince de masse on ne sent strictement rien "au niveau électrique"
lorsque l'on touche les pièces que l'on soude ? Y a t'il d'ailleurs
des préconisations pour ne pas avoir de problèmes ?
Merci pour vos conseils.
Jérôme

Quand tu touches les pièces (ou les pinces) tu es soumis à une certaine
tension, relativement basse et dont j'ignore la valeur exacte (mais
probablement moins de 24 V)
Sur une pièce métallique dont la résistance (électrique) est très
faible, un courant très important apparait alors, et fait fondre la pièce.
Cette même tension ne donne qu'un courant très faible dans un corps
humain (car la résistance électrique est bien plus importante) ... donc
c'est sans danger...
C'est une simple conséquence de la loi d'Ohm
I = U / R
Pour la même raison, si une batterie de 12 V débite 100 A dans un
démarreur, on ne risque rien car les 12 V ne donneront qu'un faible
courant dans un corps..
En fait, on a donc des générateurs de tension constante (à peu près) et
le courant s'établit en "obéissant" à la loi d'Ohm.

Re: Soudure à l'arc ? Comment ça fonctionne ?
de : "jeanjean"
le : mardi 18 mars 2008 a 23h55

Yannick F. a écrit:
| Quand tu touches les pièces (ou les pinces) tu es soumis à une
| certaine tension, relativement basse et dont j'ignore la valeur
| exacte (mais probablement moins de 24 V)
Ouaip, un peu moins de 50V normalement.
|
| Sur une pièce métallique dont la résistance (électrique) est très
| faible, un courant très important apparait alors, et fait fondre la
| pièce.
|
| Cette même tension ne donne qu'un courant très faible dans un corps
| humain (car la résistance électrique est bien plus importante) ...
| donc c'est sans danger...
La resistance du corps humain peut varier.
Si tu as les mains moites, la resistance est plus faible, et
je parirais pas que le jus ne passe pas (50v qd même),
et les brulures aux doigts qui en resultent.
Enfin, sans danger ou pas => ne jamais toucher l'electrode
à main nue sous tension.
Et plus globalement ne jamais faire de l'arc sans gants.
Le metal en fusion ça pardonne pas ...

Re: Soudure à l'arc ? Comment ça fonctionne ?
de : "pita"
le : mercredi 19 mars 2008 a 08h17

a écrit :
Salut à tous,
Quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi malgré le fort ampérage, et la
pince de masse on ne sent strictement rien "au niveau électrique"
lorsque l'on touche les pièces que l'on soude ? Y a t'il d'ailleurs
des préconisations pour ne pas avoir de problèmes ?
============
( "L'ampérage" de travail est la conséquence de la faible résistance
électrique de l'électrode et du métal que l'on soude )
Ce qui peut faire mal est l'intensité du courant électrique qui dépend de
la résistance du corps humain et de la tension de la source électrique ( I =
U / R)
Étant donné que cette résistance, ou impédance est très variable, au pire
on considère que 0,5 mA et inoffensif, 30 mA pendant 1 seconde peut etre
dangereux et 1A , fatal.
Dans le cas du poste de soudage à arc, même si la tension chute en charge,
à vide l'électrode peut etre portée à 60 volts et plus. En adoptant la
valeur de la résistance du corps humain égale à 1000 ohms à ce moment cela
nous donne : 60/1000 = 60 mA .
Il est donc plus prudent de souder avec des chaussures aux pieds et des
gants aux mains.

Re: Soudure à l'arc ? Comment ça fonctionne
de : amiga17
le : mercredi 19 mars 2008 a 12h51

pita a présenté l'énoncé suivant :
a écrit :
Salut à tous,
Quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi malgré le fort ampérage, et la
pince de masse on ne sent strictement rien "au niveau électrique"
lorsque l'on touche les pièces que l'on soude ? Y a t'il d'ailleurs
des préconisations pour ne pas avoir de problèmes ?
============
( "L'ampérage" de travail est la conséquence de la faible résistance
électrique de l'électrode et du métal que l'on soude )
Ce qui peut faire mal est l'intensité du courant électrique qui dépend de
la résistance du corps humain et de la tension de la source électrique ( I =
U / R)
Étant donné que cette résistance, ou impédance est très variable, au pire on
considère que 0,5 mA et inoffensif, 30 mA pendant 1 seconde peut etre
dangereux et 1A , fatal.
Dans le cas du poste de soudage à arc, même si la tension chute en charge, à
vide l'électrode peut etre portée à 60 volts et plus. En adoptant la valeur
de la résistance du corps humain égale à 1000 ohms à ce moment cela nous
donne : 60/1000 = 60 mA .
Il est donc plus prudent de souder avec des chaussures aux pieds et des
gants aux mains.

Bonjour,
Si je puis me permettre, je suis d'accord. Pour avoir travailler à la
construction neuve de navires genre rouliers ou autres, j'ai souvenir
d'avoir pris quelques décharges électriques bien senties dans les
doigts en tenant deux piéces lors du pointage par le soudeur. Nous
avions bien chaussures et gants mais les conditions étaint telles que
l'humidité ambiante alliée à celle des gants faisait que l'isolation
était souvent illusoire et que les "châtaignes" étaient monnaies
courantes mais bon, je suis encore là.
A+


Re: Soudure à l'arc ? Comment ça fonctionne ?
de : "Eric WISNIEWSKI"
le : mercredi 19 mars 2008 a 17h27

a écrit :
Salut à tous,
Quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi malgré le fort ampérage, et la
pince de masse on ne sent strictement rien "au niveau électrique"
lorsque l'on touche les pièces que l'on soude ? Y a t'il d'ailleurs
des préconisations pour ne pas avoir de problèmes ?
Merci pour vos conseils.
Jérôme

Re: Soudure à l'arc ? Comment ça
de : "Yannick F."
le : mercredi 19 mars 2008 a 20h36

amiga17 a écrit :
pita a présenté l'énoncé suivant :
a écrit :
Salut à tous,
Quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi malgré le fort ampérage, et la
pince de masse on ne sent strictement rien "au niveau électrique"
lorsque l'on touche les pièces que l'on soude ? Y a t'il d'ailleurs
des préconisations pour ne pas avoir de problèmes ?
============
( "L'ampérage" de travail est la conséquence de la faible résistance
électrique de l'électrode et du métal que l'on soude )
Ce qui peut faire mal est l'intensité du courant électrique qui
dépend de la résistance du corps humain et de la tension de la source
électrique ( I = U / R)
Étant donné que cette résistance, ou impédance est très variable, au
pire on considère que 0,5 mA et inoffensif, 30 mA pendant 1 seconde
peut etre dangereux et 1A , fatal.
Dans le cas du poste de soudage à arc, même si la tension chute en
charge, à vide l'électrode peut etre portée à 60 volts et plus. En
adoptant la valeur de la résistance du corps humain égale à 1000
ohms à ce moment cela nous donne : 60/1000 = 60 mA .
Il est donc plus prudent de souder avec des chaussures aux pieds et
des gants aux mains.

Bonjour,
Si je puis me permettre, je suis d'accord. Pour avoir travailler à la
construction neuve de navires genre rouliers ou autres, j'ai souvenir
d'avoir pris quelques décharges électriques bien senties dans les doigts
en tenant deux piéces lors du pointage par le soudeur. Nous avions bien
chaussures et gants mais les conditions étaint telles que l'humidité
ambiante alliée à celle des gants faisait que l'isolation était souvent
illusoire et que les "châtaignes" étaient monnaies courantes mais bon,
je suis encore là.
A+

Surtout que j'imagine que l'atmosphère était "saline", donc encore plus
conductrice ?

Re: Soudure à l'arc ? Comment ça fonctionne
de : amiga17
le : jeudi 20 mars 2008 a 02h03

Il se trouve que Yannick F. a formulé :
amiga17 a écrit :
pita a présenté l'énoncé suivant :
a écrit :
Salut à tous,
Quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi malgré le fort ampérage, et la
pince de masse on ne sent strictement rien "au niveau électrique"
lorsque l'on touche les pièces que l'on soude ? Y a t'il d'ailleurs
des préconisations pour ne pas avoir de problèmes ?
============
( "L'ampérage" de travail est la conséquence de la faible résistance
électrique de l'électrode et du métal que l'on soude )
Ce qui peut faire mal est l'intensité du courant électrique qui dépend
de la résistance du corps humain et de la tension de la source électrique
( I = U / R)
Étant donné que cette résistance, ou impédance est très variable, au pire
on considère que 0,5 mA et inoffensif, 30 mA pendant 1 seconde peut etre
dangereux et 1A , fatal.
Dans le cas du poste de soudage à arc, même si la tension chute en
charge, à vide l'électrode peut etre portée à 60 volts et plus. En
adoptant la valeur de la résistance du corps humain égale à 1000 ohms à
ce moment cela nous donne : 60/1000 = 60 mA .
Il est donc plus prudent de souder avec des chaussures aux pieds et des
gants aux mains.

Bonjour,
Si je puis me permettre, je suis d'accord. Pour avoir travailler à la
construction neuve de navires genre rouliers ou autres, j'ai souvenir
d'avoir pris quelques décharges électriques bien senties dans les doigts en
tenant deux piéces lors du pointage par le soudeur. Nous avions bien
chaussures et gants mais les conditions étaint telles que l'humidité
ambiante alliée à celle des gants faisait que l'isolation était souvent
illusoire et que les "châtaignes" étaient monnaies courantes mais bon, je
suis encore là.
A+

Surtout que j'imagine que l'atmosphère était "saline", donc encore plus
conductrice ?

Tout à fait...

Re: Soudure à l'arc ? Comment ça fonctionne ?
de : kikit
le : jeudi 20 mars 2008 a 13h13

jeanjean écrivit dans le post:
||
Et plus globalement ne jamais faire de l'arc sans gants.
Le metal en fusion ça pardonne pas ...

Bof, concernant la soudure à l'arc à l'electrode enrobée, le port des
gants et plus recomandé pour les projections de laitier (enrobage de
l'electrode) ainsi que pour le rayonnement que pour le métal en fusion à
proprement parler.
Pour le métal en fusion qui risque de couler, c'est plutot le port de
chaussures de sécurité adaptées et BIEN FERMEE. J'ai un collègue qui a
pris une boulette dans sa chaussette, y a eu du dégat. Greffe de peau et
compagnie et la douleur qui va avec. Le must étant de porter des guetres
en cuir.

Re: Soudure à l'arc ? Comment ça fonctionne
de : amiga17
le : jeudi 20 mars 2008 a 13h45

kikit a formulé la demande :
jeanjean écrivit dans le post:
||

Et plus globalement ne jamais faire de l'arc sans gants.
Le metal en fusion ça pardonne pas ...

Bof, concernant la soudure à l'arc à l'electrode enrobée, le port des
gants et plus recomandé pour les projections de laitier (enrobage de
l'electrode) ainsi que pour le rayonnement que pour le métal en fusion à
proprement parler.

Pour le métal en fusion qui risque de couler, c'est plutot le port de
chaussures de sécurité adaptées et BIEN FERMEE. J'ai un collègue qui a
pris une boulette dans sa chaussette, y a eu du dégat. Greffe de peau et
compagnie et la douleur qui va avec. Le must étant de porter des guetres
en cuir.

Oh là là, je connais. Je tenais une pièce à pointer au plafond d'un
ballast et le laitier brulant est tombé dans ma manche qui s'était
rouverte, je m'en souviens encore :/ :/ :/