Maison &
  Bricolage

Thermostat avec Raspberry pi

Thermostat avec Raspberry pi
de : james
le : dimanche 04 janvier 1970 a 16h56
Bonjour,
J'essaie de remplacer mon thermostat d'ambiance par un Raspberry
pi. Voici en résumé le fonctionnement :
- je récupère la température de la pièce principale grâce à un
thermomètre sans fil et une clé USB rtl-sdr
- selon la température souhaitée, le programme doit soit arrêter
ou soit mettre en route la chaudière en envoyant un code par le
biais d'un module 433 Mhz qui est branché sur le Raspberry pi.

Voici le problème : à la place de mon thermostat je dois donc
mettre un relais sans fil (thermostat simple avec 2 fils) pour
faire ON ou OFF. J'ai acheté un relais sans fil sur Amazon mais
c'est le même bouton (donc le même code) pour faire ON et OFF.
Si, pour une raison quelconque, le module ne reçoit pas le
signal, la chaudière continuera à chauffer (ou restera toujours
éteinte).
Y'a-t-il donc une possibilité de modifier une prise télécommandée
pour la mettre à la place du thermostat ? (mes prises ont un
bouton pour ON et un autre pour OFF, je pourrai donc envoyer
plusieurs fois le même signal).
Existe-t-il des relais télécommandées en 433mhz alimentés en 12
volts avec un bouton ON et un bouton OFF (donc 2 codes
différents)?
Je précise que toute la partie programmation est faite et que
j'arrive à faire fonctionner la prise télécommandée ou le relais
par un programme sur le Raspberry pi (contrôlé à distance par le
téléphone via internet)
Mon relais est celui-ci : "Generic 12V 433MHz 2CH relais sans fil
RF Remote Control Module de Commutateur" chez Amazon. La prise
télécommandée est une "Etekcity zap"
Merci pour votre aide et pour vos conseils.
Cordialement,
James.


Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Olivier B. < olivier.2a@free.fr.invalid>
le : samedi 18 mars 2017 a 18h37
On Sat, 18 Mar 2017 19:12:33 +0100 (GMT+01:00), james a écrit:
Bonjour,
J'essaie de remplacer mon thermostat d'ambiance par un Raspberry
pi. Voici en résumé le fonctionnement :
- je récupère la température de la pièce principale grâce à un
thermomètre sans fil et une clé USB rtl-sdr
- selon la température souhaitée, le programme doit soit arrêter
ou soit mettre en route la chaudière en envoyant un code par le
biais d'un module 433 Mhz qui est branché sur le Raspberry pi.
Voici le problème : à la place de mon thermostat je dois donc
mettre un relais sans fil (thermostat simple avec 2 fils) pour
faire ON ou OFF. J'ai acheté un relais sans fil sur Amazon mais
c'est le même bouton (donc le même code) pour faire ON et OFF.
Si, pour une raison quelconque, le module ne reçoit pas le
signal, la chaudière continuera à chauffer (ou restera toujours
éteinte).
Y'a-t-il donc une possibilité de modifier une prise télécommandée
pour la mettre à la place du thermostat ? (mes prises ont un
bouton pour ON et un autre pour OFF, je pourrai donc envoyer
plusieurs fois le même signal).
Existe-t-il des relais télécommandées en 433mhz alimentés en 12
volts avec un bouton ON et un bouton OFF (donc 2 codes
différents)?
Je précise que toute la partie programmation est faite et que
j'arrive à faire fonctionner la prise télécommandée ou le relais
par un programme sur le Raspberry pi (contrôlé à distance par le
téléphone via internet)
Mon relais est celui-ci : "Generic 12V 433MHz 2CH relais sans fil
RF Remote Control Module de Commutateur" chez Amazon. La prise
télécommandée est une "Etekcity zap"

si avec ton RP tu peux commander les deux canneaux, une des solutions
est d'utiliser un troixième relais que tu vas faire coller en
auto-maintient avec le premier relais de ta télécommande, ensuite tu
le fais décoller avec le deuxième relais de ta télécommande.
C'est simple à faire, si tu veux un shéma je peux.
Merci pour votre aide et pour vos conseils.
Cordialement,
James.

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : james
le : dimanche 04 janvier 1970 a 16h56

On Sat, 18 Mar 2017 19:12:33 +0100 (GMT+01:00), james a écrit:
si avec ton RP tu peux commander les deux canneaux, une des solutions
est d'utiliser un troixième relais que tu vas faire coller en
auto-maintient avec le premier relais de ta télécommande, ensuite tu
le fais décoller avec le deuxième relais de ta télécommande.
C'est simple à faire, si tu veux un shéma je peux.

Merci pour votre aide et pour vos conseils.
Cordialement,
James.

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Olivier B. < olivier.2a@free.fr.invalid>
le : samedi 18 mars 2017 a 21h20
On Sat, 18 Mar 2017 20:15:09 +0100 (GMT+01:00), james a écrit:

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : james
le : dimanche 04 janvier 1970 a 16h56

le schema de l'auto-maintient est la:
https://goo.gl/images/0....
l'appui du bouton MA alimente la bobine du relais, celui-ci colle et
son contacts C1 continue d'alimenter la bobine même l'on relache le
bouton:i le relais reste collé il a mémorisé l'état marche.
Un autre appui sur MA ne fait rien.
l'appui du bouton AT ouvre le circuit, le relais passe au repos et y
reste même quand on relache AT: il a mémorisé l'état arrêt.
Un autre appui sur AT ne fait rien.

tu as pour chaques relais une borne commune (au milieu) qui est relié
à une borne "repos" lorsque le relais ne travaille pas, et bascule sur
la borne "travail" lorsqu'il colle, c'est une fonction inverseur.
Pour revenir au schema précédent, le bouton MA est à remplacer par la
borne commune et le contact travail d'un relais choisi arbitrairement
pour la marche, le bouton AT est à remplacer par la borne commune et
le contact repose de l'autre relais pour l'arrêt, ainsi tu obtiensdra
exactement le comportement que tu attends.
Le contact C2 du relais est entièrement libre et dispo pour commander
le chauffage.

Je veux bien un schéma mais si je dois racheter un relais, autant
essayer de trouver un relais avec un bouton ON et un bouton OFF
(2 codes différents) ?

c'est une autre possibilité, plus simple.
c'est basique, ne tient pas compte de l'inertie du système, tu risque
d'avoir des écarts de températures , je connais pas RP mais cherche
coté régulation PID tu devrais tomber sur des sources te permettant
d'obtenir une bonne régulation.
sinon à minima il faudrait que tu gère une variable qui entre deux
mesure va s'incrémenter/décrementer selon marche ou arrêt et venir
s'ajouter à la mesure pour compenser la latence de mesure, c'est le
principe utilisé avec les bilames et la petite résistance de
chauffage, ça peut nécéssiter des réglages.
A+


Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Everybody
le : dimanche 19 mars 2017 a 10h31
james a formulé la demande :
le schema de l'auto-maintient est la:
https://goo.gl/images/0....
l'appui du bouton MA alimente la bobine du relais, celui-ci colle et
son contacts C1 continue d'alimenter la bobine même l'on relache le
bouton:i le relais reste collé il a mémorisé l'état marche.
Un autre appui sur MA ne fait rien.
l'appui du bouton AT ouvre le circuit, le relais passe au repos et y
reste même quand on relache AT: il a mémorisé l'état arrêt.
Un autre appui sur AT ne fait rien.
tu as pour chaques relais une borne commune (au milieu) qui est relié
à une borne "repos" lorsque le relais ne travaille pas, et bascule sur
la borne "travail" lorsqu'il colle, c'est une fonction inverseur.
Pour revenir au schema précédent, le bouton MA est à remplacer par la
borne commune et le contact travail d'un relais choisi arbitrairement
pour la marche, le bouton AT est à remplacer par la borne commune et
le contact repose de l'autre relais pour l'arrêt, ainsi tu obtiensdra
exactement le comportement que tu attends.
Le contact C2 du relais est entièrement libre et dispo pour commander
le chauffage.

Je veux bien un schéma mais si je dois racheter un relais, autant
essayer de trouver un relais avec un bouton ON et un bouton OFF
(2 codes différents) ?
c'est une autre possibilité, plus simple.

c'est basique, ne tient pas compte de l'inertie du système, tu risque
d'avoir des écarts de températures , je connais pas RP mais cherche
coté régulation PID tu devrais tomber sur des sources te permettant
d'obtenir une bonne régulation.
sinon à minima il faudrait que tu gère une variable qui entre deux
mesure va s'incrémenter/décrementer selon marche ou arrêt et venir
s'ajouter à la mesure pour compenser la latence de mesure, c'est le
principe utilisé avec les bilames et la petite résistance de
chauffage, ça peut nécéssiter des réglages.
A+

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Michel MARTIN
le : dimanche 19 mars 2017 a 11h00

james a formulé la demande :

le schema de l'auto-maintient est la:
https://goo.gl/images/0....
l'appui du bouton MA alimente la bobine du relais, celui-ci colle et
son contacts C1 continue d'alimenter la bobine même l'on relache le
bouton:i le relais reste collé il a mémorisé l'état marche.
Un autre appui sur MA ne fait rien.
l'appui du bouton AT ouvre le circuit, le relais passe au repos et y
reste même quand on relache AT: il a mémorisé l'état arrêt.
Un autre appui sur AT ne fait rien.
tu as pour chaques relais une borne commune (au milieu) qui est relié
à une borne "repos" lorsque le relais ne travaille pas, et bascule sur
la borne "travail" lorsqu'il colle, c'est une fonction inverseur.
Pour revenir au schema précédent, le bouton MA est à remplacer par la
borne commune et le contact travail d'un relais choisi arbitrairement
pour la marche, le bouton AT est à remplacer par la borne commune et
le contact repose de l'autre relais pour l'arrêt, ainsi tu obtiensdra
exactement le comportement que tu attends.
Le contact C2 du relais est entièrement libre et dispo pour commander
le chauffage.

Je veux bien un schéma mais si je dois racheter un relais, autant
essayer de trouver un relais avec un bouton ON et un bouton OFF
(2 codes différents) ?
c'est une autre possibilité, plus simple.

c'est basique, ne tient pas compte de l'inertie du système, tu risque
d'avoir des écarts de températures , je connais pas RP mais cherche
coté régulation PID tu devrais tomber sur des sources te permettant
d'obtenir une bonne régulation.
sinon à minima il faudrait que tu gère une variable qui entre deux
mesure va s'incrémenter/décrementer selon marche ou arrêt et venir
s'ajouter à la mesure pour compenser la latence de mesure, c'est le
principe utilisé avec les bilames et la petite résistance de
chauffage, ça peut nécéssiter des réglages.
A+

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Everybody
le : dimanche 19 mars 2017 a 11h30
Michel MARTIN a émis l'idée suivante :
Le 19/03/2017 à 11:31, Everybody a écrit :

james a formulé la demande :

le schema de l'auto-maintient est la:
https://goo.gl/images/0....
l'appui du bouton MA alimente la bobine du relais, celui-ci colle et
son contacts C1 continue d'alimenter la bobine même l'on relache le
bouton:i le relais reste collé il a mémorisé l'état marche.
Un autre appui sur MA ne fait rien.
l'appui du bouton AT ouvre le circuit, le relais passe au repos et y
reste même quand on relache AT: il a mémorisé l'état arrêt.
Un autre appui sur AT ne fait rien.
tu as pour chaques relais une borne commune (au milieu) qui est relié
à une borne "repos" lorsque le relais ne travaille pas, et bascule sur
la borne "travail" lorsqu'il colle, c'est une fonction inverseur.
Pour revenir au schema précédent, le bouton MA est à remplacer par la
borne commune et le contact travail d'un relais choisi arbitrairement
pour la marche, le bouton AT est à remplacer par la borne commune et
le contact repose de l'autre relais pour l'arrêt, ainsi tu obtiensdra
exactement le comportement que tu attends.
Le contact C2 du relais est entièrement libre et dispo pour commander
le chauffage.
> Je veux bien un schéma mais si je dois racheter un relais, autant
> essayer de trouver un relais avec un bouton ON et un bouton OFF
> (2 codes différents) ?
> c'est une autre possibilité, plus simple.
c'est basique, ne tient pas compte de l'inertie du système, tu risque
d'avoir des écarts de températures , je connais pas RP mais cherche
coté régulation PID tu devrais tomber sur des sources te permettant
d'obtenir une bonne régulation.
sinon à minima il faudrait que tu gère une variable qui entre deux
mesure va s'incrémenter/décrementer selon marche ou arrêt et venir
s'ajouter à la mesure pour compenser la latence de mesure, c'est le
principe utilisé avec les bilames et la petite résistance de
chauffage, ça peut nécéssiter des réglages.
A+

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : james
le : dimanche 04 janvier 1970 a 16h56
Everybody Wrote in message:
james a formulé la demande :

le schema de l'auto-maintient est la:
https://goo.gl/images/0....
l'appui du bouton MA alimente la bobine du relais, celui-ci colle et
son contacts C1 continue d'alimenter la bobine même l'on relache le
bouton:i le relais reste collé il a mémorisé l'état marche.
Un autre appui sur MA ne fait rien.
l'appui du bouton AT ouvre le circuit, le relais passe au repos et y
reste même quand on relache AT: il a mémorisé l'état arrêt.
Un autre appui sur AT ne fait rien.
tu as pour chaques relais une borne commune (au milieu) qui est relié
à une borne "repos" lorsque le relais ne travaille pas, et bascule sur
la borne "travail" lorsqu'il colle, c'est une fonction inverseur.
Pour revenir au schema précédent, le bouton MA est à remplacer par la
borne commune et le contact travail d'un relais choisi arbitrairement
pour la marche, le bouton AT est à remplacer par la borne commune et
le contact repose de l'autre relais pour l'arrêt, ainsi tu obtiensdra
exactement le comportement que tu attends.
Le contact C2 du relais est entièrement libre et dispo pour commander
le chauffage.

Je veux bien un schéma mais si je dois racheter un relais, autant
essayer de trouver un relais avec un bouton ON et un bouton OFF
(2 codes différents) ?
c'est une autre possibilité, plus simple.

c'est basique, ne tient pas compte de l'inertie du système, tu risque
d'avoir des écarts de températures , je connais pas RP mais cherche
coté régulation PID tu devrais tomber sur des sources te permettant
d'obtenir une bonne régulation.
sinon à minima il faudrait que tu gère une variable qui entre deux
mesure va s'incrémenter/décrementer selon marche ou arrêt et venir
s'ajouter à la mesure pour compenser la latence de mesure, c'est le
principe utilisé avec les bilames et la petite résistance de
chauffage, ça peut nécéssiter des réglages.
A+

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Olivier B. < olivier.2a@free.fr.invalid>
le : dimanche 19 mars 2017 a 17h41
On Sun, 19 Mar 2017 18:02:09 +0100 (GMT+01:00), james a écrit:
Le thermostat que j'ai actuellement (thermostat simple sur le mur
du salon) fonctionne comme ça : soit MARCHE, soit ARRÊT. Je n'ai
pas de sonde extérieure, juste un thermostat avec 2 fils qui
arrivent de la chaudière. Je pense donc que ma solution ne
changera pas grand chose ?

il n'y a que le bilame, pas de petite résistance à proximité ?
Pour éviter trop de redémarrages, je peux arrondir la température
à 0.5 degrés.

c'est amha préfarable, mais l'interressant avec le RP c'est que vous
pourrez ajsuter/paufiner à loisir derrière.

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Everybody
le : dimanche 19 mars 2017 a 17h53
james avait soumis l'idée :
Everybody Wrote in message:

james a formulé la demande :

le schema de l'auto-maintient est la:
https://goo.gl/images/0....
l'appui du bouton MA alimente la bobine du relais, celui-ci colle et
son contacts C1 continue d'alimenter la bobine même l'on relache le
bouton:i le relais reste collé il a mémorisé l'état marche.
Un autre appui sur MA ne fait rien.
l'appui du bouton AT ouvre le circuit, le relais passe au repos et y
reste même quand on relache AT: il a mémorisé l'état arrêt.
Un autre appui sur AT ne fait rien.
tu as pour chaques relais une borne commune (au milieu) qui est relié
à une borne "repos" lorsque le relais ne travaille pas, et bascule sur
la borne "travail" lorsqu'il colle, c'est une fonction inverseur.
Pour revenir au schema précédent, le bouton MA est à remplacer par la
borne commune et le contact travail d'un relais choisi arbitrairement
pour la marche, le bouton AT est à remplacer par la borne commune et
le contact repose de l'autre relais pour l'arrêt, ainsi tu obtiensdra
exactement le comportement que tu attends.
Le contact C2 du relais est entièrement libre et dispo pour commander
le chauffage.
> Je veux bien un schéma mais si je dois racheter un relais, autant
> essayer de trouver un relais avec un bouton ON et un bouton OFF
> (2 codes différents) ?
> c'est une autre possibilité, plus simple.
c'est basique, ne tient pas compte de l'inertie du système, tu risque
d'avoir des écarts de températures , je connais pas RP mais cherche
coté régulation PID tu devrais tomber sur des sources te permettant
d'obtenir une bonne régulation.
sinon à minima il faudrait que tu gère une variable qui entre deux
mesure va s'incrémenter/décrementer selon marche ou arrêt et venir
s'ajouter à la mesure pour compenser la latence de mesure, c'est le
principe utilisé avec les bilames et la petite résistance de
chauffage, ça peut nécéssiter des réglages.
A+

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : james
le : dimanche 04 janvier 1970 a 16h56
Everybody Wrote in message:
james avait soumis l'idée :


Le thermostat que j'ai actuellement (thermostat simple sur le mur
du salon) fonctionne comme ça : soit MARCHE, soit ARRÊT. Je n'ai
pas de sonde extérieure, juste un thermostat avec 2 fils qui
arrivent de la chaudière. Je pense donc que ma solution ne
changera pas grand chose ?

Un "simple" thermostat à 2 fils ne signifie pas qu'il n'est pas capable
de moduler la chauffe. Quel est le modèle de ton thermostat ?

Pour éviter trop de redémarrages, je peux arrondir la température
à 0.5 degrés.

Ce qui serait très inconfortable et pourrait générer une
surconsommation pour compenser cet inconfort.

Bonsoir,
Le thermostat actuel est une 'Équation' (je ne sais pas de quel
degré -petite blague pour les matheux-) :
http://www.cjoint.com/c/GCtxqJVcQOX
Vue de l'intérieur :
http://www.cjoint.com/....
Pour la programmation de ce thermostat, je choisis une température
haute et une température basse et selon le jour et l'heure, soit
je mets la température basse, soit je mets la température haute.

Je précise que j'entends souvent la chaudière (Ferroli au sol)
s'arrêter et se remettre en route quelques minutes après.

Encore merci pour vos conseils,
James.

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Olivier B. < olivier.2a@free.fr.invalid>
le : lundi 20 mars 2017 a 02h10
On Mon, 20 Mar 2017 00:45:18 +0100 (GMT+01:00), james a écrit:
Bonsoir,
Le thermostat actuel est une 'Équation' (je ne sais pas de quel
degré -petite blague pour les matheux-) :
http://www.cjoint.com/c/GCtxqJVcQOX

hum, il est peut -être pas si basique que ça ton thermostat !
Vue de l'intérieur :
http://www.cjoint.com/....
Pour la programmation de ce thermostat, je choisis une température
haute et une température basse et selon le jour et l'heure, soit
je mets la température basse, soit je mets la température haute.
Je précise que j'entends souvent la chaudière (Ferroli au sol)
s'arrêter et se remettre en route quelques minutes après.

avec le RP programmé trop sommairement le risque sera d'avoir des
cycles plus longs, il faudra alors travailler coté code.

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Everybody
le : lundi 20 mars 2017 a 07h39
james a présenté l'énoncé suivant :
Everybody Wrote in message:

james avait soumis l'idée :

Le thermostat que j'ai actuellement (thermostat simple sur le mur
du salon) fonctionne comme ça : soit MARCHE, soit ARRÊT. Je n'ai
pas de sonde extérieure, juste un thermostat avec 2 fils qui
arrivent de la chaudière. Je pense donc que ma solution ne
changera pas grand chose ?

Un "simple" thermostat à 2 fils ne signifie pas qu'il n'est pas capable
de moduler la chauffe. Quel est le modèle de ton thermostat ?

Pour éviter trop de redémarrages, je peux arrondir la température
à 0.5 degrés.

Ce qui serait très inconfortable et pourrait générer une
surconsommation pour compenser cet inconfort.

Bonsoir,
Le thermostat actuel est une 'Équation' (je ne sais pas de quel
degré -petite blague pour les matheux-) :
http://www.cjoint.com/c/GCtxqJVcQOX
Vue de l'intérieur :
http://www.cjoint.com/....

Je ne trouve pas documentation mais à priori (et vu le modèle actuel)
il s'agit d'un thermostat bas de gamme sans régulation évoluée.
Pour la programmation de ce thermostat, je choisis une température
haute et une température basse et selon le jour et l'heure, soit
je mets la température basse, soit je mets la température haute.
Je précise que j'entends souvent la chaudière (Ferroli au sol)
s'arrêter et se remettre en route quelques minutes après.

Il serait intéressant d'avoir un tracé de la température intérieure
mais elle ne doit pas être très lissée.

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Stephane Legras-Decussy
le : lundi 20 mars 2017 a 11h35

Pour la programmation de ce thermostat, je choisis une température
haute et une température basse et selon le jour et l'heure, soit
je mets la température basse, soit je mets la température haute.
Je précise que j'entends souvent la chaudière (Ferroli au sol)
s'arrêter et se remettre en route quelques minutes après.

c'est donc un thermostat classique jour / nuit
la frequence de declenchement c'est la largeur de l'hysteresis
et la distance entre le thermostat et le point de chauffe.
si tu créés toi même le code avec un capteur T°C, tu règles la largeur
d'hysteresis comme tu veux.

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : james
le : dimanche 04 janvier 1970 a 16h56
Stephane Legras-Decussy Wrote in message:
Le 20/03/2017 00:45, james a écrit :

Pour la programmation de ce thermostat, je choisis une température
haute et une température basse et selon le jour et l'heure, soit
je mets la température basse, soit je mets la température haute.
Je précise que j'entends souvent la chaudière (Ferroli au sol)
s'arrêter et se remettre en route quelques minutes après.

c'est donc un thermostat classique jour / nuit
la frequence de declenchement c'est la largeur de l'hysteresis
et la distance entre le thermostat et le point de chauffe.
si tu créés toi même le code avec un capteur T°C, tu règles la largeur
d'hysteresis comme tu veux.

Bonjour,
Si j'ai bien compris, si je veux une température ambiante de 20
degrés, je mets la chaudière en route si la température ambiante
descend en dessous de 19,5 degrés et je l'arrête si la
température ambiante passe au-dessus de 20,5 degrés ? (largeur
d'hystérésis de 1 degré, si j'ai bien compris)
Par contre, je n'ai pas encore trouvé un simple relais
télécommandée avec un bouton ON et un bouton OFF.

Encore merci pour votre aide et pour vos conseils,
James.

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Everybody
le : lundi 20 mars 2017 a 16h51
Le 20/03/2017, james a supposé :
Stephane Legras-Decussy Wrote in message:

Le 20/03/2017 00:45, james a écrit :

Pour la programmation de ce thermostat, je choisis une température
haute et une température basse et selon le jour et l'heure, soit
je mets la température basse, soit je mets la température haute.
Je précise que j'entends souvent la chaudière (Ferroli au sol)
s'arrêter et se remettre en route quelques minutes après.

c'est donc un thermostat classique jour / nuit
la frequence de declenchement c'est la largeur de l'hysteresis
et la distance entre le thermostat et le point de chauffe.
si tu créés toi même le code avec un capteur T°C, tu règles la largeur
d'hysteresis comme tu veux.

Bonjour,
Si j'ai bien compris, si je veux une température ambiante de 20
degrés, je mets la chaudière en route si la température ambiante
descend en dessous de 19,5 degrés et je l'arrête si la
température ambiante passe au-dessus de 20,5 degrés ? (largeur
d'hystérésis de 1 degré, si j'ai bien compris)
Par contre, je n'ai pas encore trouvé un simple relais
télécommandée avec un bouton ON et un bouton OFF.

Sauf que ce mode de fonctionnement est très inconfortable et donc
énergivore.
Une bonne régulation maintiendrait la température à valeur constante.
Il faut définir par exemple une période de référence et un temps de
chauffe dans cette période. Le thermostat étant là pour activer cette
régulation (borne basse) et la couper en cas de dépassement de la
consigne (borne haute).
Encore merci pour votre aide et pour vos conseils,
James.


Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Olivier B. < olivier.2a@free.fr.invalid>
le : lundi 20 mars 2017 a 18h25
On Mon, 20 Mar 2017 17:06:59 +0100 (GMT+01:00), james a écrit:
Stephane Legras-Decussy Wrote in message:

Le 20/03/2017 00:45, james a écrit :

Pour la programmation de ce thermostat, je choisis une température
haute et une température basse et selon le jour et l'heure, soit
je mets la température basse, soit je mets la température haute.
Je précise que j'entends souvent la chaudière (Ferroli au sol)
s'arrêter et se remettre en route quelques minutes après.

c'est donc un thermostat classique jour / nuit
la frequence de declenchement c'est la largeur de l'hysteresis
et la distance entre le thermostat et le point de chauffe.
si tu créés toi même le code avec un capteur T°C, tu règles la largeur
d'hysteresis comme tu veux.

Bonjour,
Si j'ai bien compris, si je veux une température ambiante de 20
degrés, je mets la chaudière en route si la température ambiante
descend en dessous de 19,5 degrés

non là c'est déjà bien trop tard, il faut mette en route quand la
courbe de température s'infléchie vers le bas et avant le
fanchissement de consigne, c'est la proportion dérivée, ensuite il
faut tenir compte de la moyenne pour compenser, c'est la proportion
intégrale, c'est pour ça que je t'ai recommandé de chercher une
régulation PID pour rasbery PI
et je l'arrête si la
température ambiante passe au-dessus de 20,5 degrés ?

pareil que précédement, si tu arrête à 20,5 avec l'inertie tu vas
dépasser allègrement.
(largeur d'hystérésis de 1 degré, si j'ai bien compris)

l'hystérésis n'est pas directement nécéssaire sur un système
informatisé car tu peux gérer intelligement le bagottement qui peut se
produire à proximité imédiade de la consigne, et un système de
chauffage présente naturellement des constantes de temps importantes.
Par contre, je n'ai pas encore trouvé un simple relais
télécommandée avec un bouton ON et un bouton OFF.

t'as la solution ;-)
Encore merci pour votre aide et pour vos conseils,

pas de quoi
de toute manière, tu peux mettre en service sans régulation et voir
comment ça réagit, ajuster ensuite, c'est ça qui est passionant dans
ce que tu entreprend.
James.


Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : james
le : dimanche 04 janvier 1970 a 16h56

On Mon, 20 Mar 2017 17:06:59 +0100 (GMT+01:00), james a écrit:

Stephane Legras-Decussy Wrote in message:

Le 20/03/2017 00:45, james a écrit :

Pour la programmation de ce thermostat, je choisis une température
haute et une température basse et selon le jour et l'heure, soit
je mets la température basse, soit je mets la température haute.
Je précise que j'entends souvent la chaudière (Ferroli au sol)
s'arrêter et se remettre en route quelques minutes après.

c'est donc un thermostat classique jour / nuit
la frequence de declenchement c'est la largeur de l'hysteresis
et la distance entre le thermostat et le point de chauffe.
si tu créés toi même le code avec un capteur T°C, tu règles la largeur
d'hysteresis comme tu veux.

Bonjour,
Si j'ai bien compris, si je veux une température ambiante de 20
degrés, je mets la chaudière en route si la température ambiante
descend en dessous de 19,5 degrés

non là c'est déjà bien trop tard, il faut mette en route quand la
courbe de température s'infléchie vers le bas et avant le
fanchissement de consigne, c'est la proportion dérivée, ensuite il
faut tenir compte de la moyenne pour compenser, c'est la proportion
intégrale, c'est pour ça que je t'ai recommandé de chercher une
régulation PID pour rasbery PI

et je l'arrête si la
température ambiante passe au-dessus de 20,5 degrés ?

pareil que précédement, si tu arrête à 20,5 avec l'inertie tu vas
dépasser allègrement.

(largeur d'hystérésis de 1 degré, si j'ai bien compris)

l'hystérésis n'est pas directement nécéssaire sur un système
informatisé car tu peux gérer intelligement le bagottement qui peut se
produire à proximité imédiade de la consigne, et un système de
chauffage présente naturellement des constantes de temps importantes.

Par contre, je n'ai pas encore trouvé un simple relais
télécommandée avec un bouton ON et un bouton OFF.

t'as la solution ;-)

Encore merci pour votre aide et pour vos conseils,

pas de quoi
de toute manière, tu peux mettre en service sans régulation et voir
comment ça réagit, ajuster ensuite, c'est ça qui est passionant dans
ce que tu entreprend.

James.


Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Stephane Legras-Decussy
le : lundi 20 mars 2017 a 22h54

non là c'est déjà bien trop tard, il faut mette en route quand la
courbe de température s'infléchie vers le bas et avant le
fanchissement de consigne, c'est la proportion dérivée, ensuite il
faut tenir compte de la moyenne pour compenser, c'est la proportion
intégrale, c'est pour ça que je t'ai recommandé de chercher une
régulation PID pour rasbery PI

autant une regul PID c'est évident pour un chauffage electrique, autant
je vois pas comment ça s'applique à une chaudière à gaz qui fonctionne
en ON /OFF
si on veut faire une regul PID sur du chauffage central à gaz, il faut
commander une vanne electrique de mix chaud/froid pour regler la T°C de
l'eau chaude.
ce lien explique parfaitement :
https://www.energieplus....247#c4571
sinon implementer en logiciel une regule PID c'est 5 lignes de code.

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : pehache
le : lundi 20 mars 2017 a 23h46

Le 20/03/2017 19:25, Olivier B. a écrit :

non là c'est déjà bien trop tard, il faut mette en route quand la
courbe de température s'infléchie vers le bas et avant le
fanchissement de consigne, c'est la proportion dérivée, ensuite il
faut tenir compte de la moyenne pour compenser, c'est la proportion
intégrale, c'est pour ça que je t'ai recommandé de chercher une
régulation PID pour rasbery PI

autant une regul PID c'est évident pour un chauffage electrique, autant
je vois pas comment ça s'applique à une chaudière à gaz qui fonctionne
en ON /OFF

La plupart des radiateurs électriques fonctionnent en on/off aussi, donc
c'est pareil.
si on veut faire une regul PID sur du chauffage central à gaz, il faut
commander une vanne electrique de mix chaud/froid pour regler la T°C de
l'eau chaude.

C'est le cas idéal, mais même si on ne peut faire que du on/off le PID
est toujours possible en modulant les périodes de ON et de OFF. Par
exemple une commande à 60% se traduit par 6s de ON suivi de 4s de OFF.
Sur un circuit de chauffage central avec une inertie importante ce sera
plutot 6mn de ON suivi de 4mn de OFF.
ce lien explique parfaitement :
https://www.energieplus....247#c4571
sinon implementer en logiciel une regule PID c'est 5 lignes de code.

Un code de démonstration qui montre le principe, oui.
Dans la pratique, quand on essaie on se rend compte que c'est plus
compliqué que ça.

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Michel MARTIN
le : mardi 21 mars 2017 a 00h53

Michel MARTIN a émis l'idée suivante :

Le 19/03/2017 à 11:31, Everybody a écrit :

james a formulé la demande :

.......
.......
Bonjour,
Merci pour ces explications. Je pense que je vais aller pour la
solution simple : acheter un nouveau relais avec un bouton ON et
un autre bouton OFF. Je ne suis pas à quelques Euros près. Le
problème, c'est le temps de livraison.
Je sais que mon système est basique mais c'est pour remplacer un
thermostat programmable basique qui a une quinzaine d'années.
Si j'arrive à faire fonctionner mon système, tant mieux. Sinon
tant pis. C'est plus pour m'amuser qu'autre chose : un peu de
programmation (python, html, php) et un petit peu d'électronique
avec le Raspberry pi.
Encore merci.
Bon dimanche,
James.

Prends garde cependant à ne pas endommager ta chaudière, certaines ne
supportent pas des démarrages trop fréquents et cycles de chauffe trop
courts.
Quant à la "régultation" tout ou rien telle que tu l'as présentée, elle
sera source de moindre confort et de gaspillage d'énergie.

Ben, j'ai comme l'impression que ces deux paragraphes sont contradictoires.
Non?

Non, en quoi serait-ce contradictoire ?

En fait je voyais la chose suivante:
- la 1e phrase (prends garde...) demande à avoir des démarrages très
espacés, évitant ainsi les "pannes";
- la 2e phrase "souhaite" une régulation plus "fine", pour plus de
confort, donc des démarrages moins espacés (il est vrai que sur une
chaudière, avoir des démarrages fréquents ... :-( )
C'est en ce sens que j'y voyais une contradiction.
Maintenant, si on lie les deux: régulation tout ou rien "grossière"
(fourchette large), avec des démarrages espacés, donc moins nombreux,
cela donne plutôt une évidence: la chaudière supporte mieux.
Michel

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Everybody
le : mardi 21 mars 2017 a 07h00

Le 19/03/2017 à 12:30, Everybody a écrit :

Michel MARTIN a émis l'idée suivante :

Le 19/03/2017 à 11:31, Everybody a écrit :

james a formulé la demande :

......
......

> Bonjour,
> Merci pour ces explications. Je pense que je vais aller pour la
> solution simple : acheter un nouveau relais avec un bouton ON et
> un autre bouton OFF. Je ne suis pas à quelques Euros près. Le
> problème, c'est le temps de livraison.
> Je sais que mon système est basique mais c'est pour remplacer un
> thermostat programmable basique qui a une quinzaine d'années.
> Si j'arrive à faire fonctionner mon système, tant mieux. Sinon
> tant pis. C'est plus pour m'amuser qu'autre chose : un peu de
> programmation (python, html, php) et un petit peu d'électronique
> avec le Raspberry pi.
> Encore merci.
> Bon dimanche,
> James.
Prends garde cependant à ne pas endommager ta chaudière, certaines ne
supportent pas des démarrages trop fréquents et cycles de chauffe trop
courts.
Quant à la "régultation" tout ou rien telle que tu l'as présentée, elle
sera source de moindre confort et de gaspillage d'énergie.

Ben, j'ai comme l'impression que ces deux paragraphes sont contradictoires.
Non?

Non, en quoi serait-ce contradictoire ?

En fait je voyais la chose suivante:
- la 1e phrase (prends garde...) demande à avoir des démarrages très
espacés, évitant ainsi les "pannes";
- la 2e phrase "souhaite" une régulation plus "fine", pour plus de
confort, donc des démarrages moins espacés (il est vrai que sur une
chaudière, avoir des démarrages fréquents ... :-( )
C'est en ce sens que j'y voyais une contradiction.
Maintenant, si on lie les deux: régulation tout ou rien "grossière"
(fourchette large), avec des démarrages espacés, donc moins nombreux,
cela donne plutôt une évidence: la chaudière supporte mieux.

La difficulté est de trouver un juste milieu. Le thermomètre qu'il
compte utiliser peut osciller autour de la consigne et, s'il se
contente d'un tout ou rien, peut endomager sa chaudière. S'il met des
bornes trop espacées, le problème disparait mais le confort aussi. Il
faut au moins qu'il définisse une période de référence (par exemple 10
minutes pour une installation à faible inertie) et un temps de chauffe
minimum (selon ce que supporte sa chaudière). C'est ce que font les
bons thermostats sans sonde extérieure et sans action sur la
température d'eau de chauffage.

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Everybody
le : mardi 21 mars 2017 a 07h06

Le 20/03/2017 19:25, Olivier B. a écrit :

non là c'est déjà bien trop tard, il faut mette en route quand la
courbe de température s'infléchie vers le bas et avant le
fanchissement de consigne, c'est la proportion dérivée, ensuite il
faut tenir compte de la moyenne pour compenser, c'est la proportion
intégrale, c'est pour ça que je t'ai recommandé de chercher une
régulation PID pour rasbery PI

autant une regul PID c'est évident pour un chauffage electrique, autant
je vois pas comment ça s'applique à une chaudière à gaz qui fonctionne en ON
/OFF

Pourtant, ça fontionne pas trop mal :
http://www.cjoint.com/c/GCvhfjBTlii
si on veut faire une regul PID sur du chauffage central à gaz, il faut
commander une vanne electrique de mix chaud/froid pour regler la T°C de l'eau
chaude.
ce lien explique parfaitement :
https://www.energieplus....247#c4571
sinon implementer en logiciel une regule PID c'est 5 lignes de code.

Yaka :-)

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Stephane Legras-Decussy
le : mardi 21 mars 2017 a 12h22

La plupart des radiateurs électriques fonctionnent en on/off aussi, donc
c'est pareil.

c'est très facile de commander en train d'onde, donc on/off mais on peut
assimiler ça à une commande analogique face à ça constante de temps.
si on veut faire une regul PID sur du chauffage central à gaz, il faut
commander une vanne electrique de mix chaud/froid pour regler la T°C de
l'eau chaude.

C'est le cas idéal, mais même si on ne peut faire que du on/off le PID
est toujours possible en modulant les périodes de ON et de OFF. Par
exemple une commande à 60% se traduit par 6s de ON suivi de 4s de OFF.
Sur un circuit de chauffage central avec une inertie importante ce sera
plutot 6mn de ON suivi de 4mn de OFF.

ok je vois... je suis une quiche en plomberie/gaz, c'est pas un
problème on/off toutes les 10mn sur une chaudière ?
Un code de démonstration qui montre le principe, oui.
Dans la pratique, quand on essaie on se rend compte que c'est plus
compliqué que ça.

bah je l'ai déja fait, pas de différence entre la pratique et la
théorie, il suffit d'appliquer littéralement le schema PID, ça donne
5 lignes. L'intégrale est une somme, la dérivée une soustraction.
Après il y a toutes les protections pour les cas inusuels... comme d'hab
c'est 90% du code et du temps de dev...

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : pehache
le : mardi 21 mars 2017 a 13h54

Le 21/03/2017 00:46, pehache a écrit :

La plupart des radiateurs électriques fonctionnent en on/off aussi, donc
c'est pareil.

c'est très facile de commander en train d'onde, donc on/off mais on peut
assimiler ça à une commande analogique face à ça constante de temps.

si on veut faire une regul PID sur du chauffage central à gaz, il faut
commander une vanne electrique de mix chaud/froid pour regler la T°C de
l'eau chaude.

C'est le cas idéal, mais même si on ne peut faire que du on/off le PID
est toujours possible en modulant les périodes de ON et de OFF. Par
exemple une commande à 60% se traduit par 6s de ON suivi de 4s de OFF.
Sur un circuit de chauffage central avec une inertie importante ce sera
plutot 6mn de ON suivi de 4mn de OFF.

ok je vois... je suis une quiche en plomberie/gaz, c'est pas un
problème on/off toutes les 10mn sur une chaudière ?

Dans la pratique les installations supportent, mais dans l'absolu ce
n'est pas génial je suppose (contractions/dilations fréquentes).
C'est préférable d'avoir une chaudière où la commande PID agit sur la
puissance de chauffe du brûleur, c'est sûr.
Un code de démonstration qui montre le principe, oui.
Dans la pratique, quand on essaie on se rend compte que c'est plus
compliqué que ça.

bah je l'ai déja fait, pas de différence entre la pratique et la
théorie, il suffit d'appliquer littéralement le schema PID, ça donne
5 lignes. L'intégrale est une somme, la dérivée une soustraction.

Comme différence entre la théorie et la pratique, la mesure de
température est en pratique bruitée et discrétisée : du coup, il faut
déterminer l'intervalle de temps optimum pour calculer la dérivée et
qu'elle soit à la fois précise et stable.
D'une manière générale il faut trouver les bonnes constantes pour
l'importance relative des 3 commandes P/I/D, celles qui correspondent le
mieux à l'inertie de tout le système. Les bons régulateurs PID sont
adaptatifs.
Après il y a toutes les protections pour les cas inusuels... comme d'hab
c'est 90% du code et du temps de dev...

Cas pas inusuel du tout : les périodes jour/nuit par exemple font
facilement dérailler la commande "Intégration" si on l'implémente de
façon naïve.

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Stephane Legras-Decussy
le : mardi 21 mars 2017 a 14h09

Cas pas inusuel du tout : les périodes jour/nuit par exemple font
facilement dérailler la commande "Intégration" si on l'implémente de
façon naïve.

je vois pas bien là... passage nuit/jour, c'est un échelon de consigne,
c'est le cas ordinaire, non ?

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : james
le : dimanche 04 janvier 1970 a 16h56
Everybody Wrote in message:
Après mûre réflexion, Stephane Legras-Decussy a écrit :

Le 20/03/2017 19:25, Olivier B. a écrit :

non là c'est déjà bien trop tard, il faut mette en route quand la
courbe de température s'infléchie vers le bas et avant le
fanchissement de consigne, c'est la proportion dérivée, ensuite il
faut tenir compte de la moyenne pour compenser, c'est la proportion
intégrale, c'est pour ça que je t'ai recommandé de chercher une
régulation PID pour rasbery PI

autant une regul PID c'est évident pour un chauffage electrique, autant
je vois pas comment ça s'applique à une chaudière à gaz qui fonctionne en ON
/OFF

Pourtant, ça fontionne pas trop mal :
http://www.cjoint.com/c/GCvhfjBTlii

si on veut faire une regul PID sur du chauffage central à gaz, il faut
commander une vanne electrique de mix chaud/froid pour regler la T°C de l'eau
chaude.
ce lien explique parfaitement :
https://www.energieplus-lesite.be/index.php?id247#c4571
sinon implementer en logiciel une regule PID c'est 5 lignes de code.

Yaka :-)

Bonjour,
Merci à vous tous pour toute cette intéressante lecture. Je vois
que parfois les avis divergent...
Je suis tombé sur ce site qui explique de façon assez simple le
fameux PID :
http://www.ferdinandpiette.com/blog/2011/08/impleme....
nter-un-pid-sans-faire-de-calculs/
Pour ne pas abîmer la chaudière, quelle durée de chauffe dois-je
mettre au minimum ? Combien de temps de "repos" entre deux
chauffes ?
Merci,
James

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Everybody
le : mardi 21 mars 2017 a 17h53
james a couché sur son écran :
Everybody Wrote in message:

Après mûre réflexion, Stephane Legras-Decussy a écrit :

Le 20/03/2017 19:25, Olivier B. a écrit :

non là c'est déjà bien trop tard, il faut mette en route quand la
courbe de température s'infléchie vers le bas et avant le
fanchissement de consigne, c'est la proportion dérivée, ensuite il
faut tenir compte de la moyenne pour compenser, c'est la proportion
intégrale, c'est pour ça que je t'ai recommandé de chercher une
régulation PID pour rasbery PI

autant une regul PID c'est évident pour un chauffage electrique, autant
je vois pas comment ça s'applique à une chaudière à gaz qui fonctionne en
ON /OFF

Pourtant, ça fontionne pas trop mal :
http://www.cjoint.com/c/GCvhfjBTlii

si on veut faire une regul PID sur du chauffage central à gaz, il faut
commander une vanne electrique de mix chaud/froid pour regler la T°C de
l'eau chaude.
ce lien explique parfaitement :
https://www.energieplus-lesite.be/index.php?id247#c4571
sinon implementer en logiciel une regule PID c'est 5 lignes de code.

Yaka :-)

Bonjour,
Merci à vous tous pour toute cette intéressante lecture. Je vois
que parfois les avis divergent...
Je suis tombé sur ce site qui explique de façon assez simple le
fameux PID :
http://www.ferdinandpiette.com/blog/2011/08/impleme
nter-un-pid-sans-faire-de-calculs/
Pour ne pas abîmer la chaudière, quelle durée de chauffe dois-je
mettre au minimum ? Combien de temps de "repos" entre deux
chauffes ?

Je ne connais pas ta chaudière ni ton installation de chauffage et les
paramètres de ton logement.
Chez moi, j'ai une installation de chauffage central avec très peu
d'inertie (convecteurs). Les réglages qui donnent de bons résultats
sont une période de référence de 10 minutes et une chauffe minimum de 2
minutes dans cette période.
J'ai donné le résultat plus haut http://www.cjoint.com/....
la température est lissée au 1/10ème de degré, sauf en fin de journée à
cause de la production d'eau chaude saniraire (bains/douches).
Actuellement j'ai un thermostat Netatmo mais son prédécesseur, un
Theben, était au moins aussi performant.

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : pehache
le : mardi 21 mars 2017 a 18h57

Le 21/03/2017 14:54, pehache a écrit :

Cas pas inusuel du tout : les périodes jour/nuit par exemple font
facilement dérailler la commande "Intégration" si on l'implémente de
façon naïve.

je vois pas bien là...

Tu verrais mieux si tu avais eu à traiter le cas :)
passage nuit/jour, c'est un échelon de consigne,
c'est le cas ordinaire, non ?

La correction avec l'intégrale a un sens quand l'intégrale est calculée
en régulation fine, càd quand la commande n'est pas au taquet 0 ou 1 en
permanence.
Température intérieure 17°C pendant la nuit, consigne qui passe à 20°C à
6 heure; mettons qu'il faille une heure pour atteindre les 20°C :
pendant tout ce temps l'intégrale va fortement augmenter et la commande
I va devenir prépondérante entraînant une sur-correction. Du coup la
température va aller se stabiliser dans un premier temps bien au-delà de
20°C, avant de revenir doucement à 20°C.

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : pehache
le : mardi 21 mars 2017 a 20h27

Pour ne pas abîmer la chaudière, quelle durée de chauffe dois-je
mettre au minimum ? Combien de temps de "repos" entre deux
chauffes ?

Je dirais de se caler sur un cycle marche/arrêt de 10mn.

Re: Thermostat avec Raspberry pi
de : Stephane Legras-Decussy
le : mardi 21 mars 2017 a 23h10

La correction avec l'intégrale a un sens quand l'intégrale est calculée
en régulation fine, càd quand la commande n'est pas au taquet 0 ou 1 en
permanence.

oui ok.