Maison &
  Bricolage

Groupe electrogene : risque de re-injection

Groupe electrogene : risque de re-injection
de : anonymous
le : mardi 21 mars 2017 a 06h28
Bonjour,
Suite à la discussion "Groupe électrogène" que j'ai initiée le 18 mars
à 18:27, j'ouvre un nouveau fil pour plus de clarté (il y a eu de très
nombreuses interventions sur le 1er fil, ce dont je ne me plains pas :-).
Voici donc ma nouvelle question.
Si je dissocie complètement mon installation du réseau EDF en ouvrant le
disjoncteur général situé près du compteur EDF et que je relie le groupe à
une des prises de mon installation (au moyen d'une rallonge avec deux
prises mâles) y a-t'il le moindre risque de ré-injection de courant vers
le réseau ?
Bien entendu, pour ne pas surcharger le groupe, je ne fermerais que les
disjoncteurs divisionnaires correspondant aux machines que je veux
alimenter et à la prise reliée au groupe.
Merci pour vos lumières.



de : Olivier B. < olivier.2a@free.fr.invalid>
le : mardi 21 mars 2017 a 07h00
On Tue, 21 Mar 2017 07:28:53 +0100, "Pierre COURTIADE"
a écrit:
Bonjour,
Suite à la discussion "Groupe électrogène" que j'ai initiée le 18 mars
à 18:27, j'ouvre un nouveau fil pour plus de clarté (il y a eu de très
nombreuses interventions sur le 1er fil, ce dont je ne me plains pas :-).
Voici donc ma nouvelle question.
Si je dissocie complètement mon installation du réseau EDF en ouvrant le
disjoncteur général situé près du compteur EDF et que je relie le groupe à
une des prises de mon installation (au moyen d'une rallonge avec deux
prises mâles) y a-t'il le moindre risque de ré-injection de courant vers
le réseau ?

si tu parle de risque physique, la réponse est non, l'energie du GE ne
pourra pas "remonter" vers le réseau.
si tu parle de risque humain, alors oui, cad si un tier réenclanche le
disjoncteur.
Après il est certain que nombre de gens le font, mais ce n'est pas
dans la norme et étant interdit si un pépin arrive ta responsabilité
peut être engagée, à minima il faudraut acheter un verrou de
consignation du disjoncteur principal, ça ne répond pas à la norme
mais ça évite le réenclanchement par un tier.
Bien entendu, pour ne pas surcharger le groupe, je ne fermerais que les
disjoncteurs divisionnaires correspondant aux machines que je veux
alimenter et à la prise reliée au groupe.

j'attire quand même ton attention sur un autre risque, injecté en aval
de differentiel tout les circuits alimentés par le même peigne au
tableau ne seront pas protégés par le 30mA cencé les alimenter, il en
fautdait un coté groupe.

Re: Groupe electrogene : risque de re-inje
de : gilles80rt
le : mardi 21 mars 2017 a 07h26

Voici donc ma nouvelle question.
Si je dissocie complètement mon installation du réseau EDF en ouvrant le
disjoncteur général situé près du compteur EDF et que je relie le groupe à
une des prises de mon installation (au moyen d'une rallonge avec deux
prises mâles) y a-t'il le moindre risque de ré-injection de courant vers
le réseau ?

Il n'y a aucun risque si personne ne vient toucher au tableau.
C'est une pratique relativement courante, mais interdite par la norme.


de : "Pierre COURTIADE"
le : mardi 21 mars 2017 a 07h31
Si je dissocie complètement mon installation du réseau EDF en ouvrant le
disjoncteur général situé près du compteur EDF et que je relie le groupe
à une des prises de mon installation (au moyen d'une rallonge avec deux
prises mâles) y a-t'il le moindre risque de ré-injection de courant vers
le réseau ?

"Olivier B." :
si tu parle de risque physique, la réponse est non, l'energie du GE ne
pourra pas "remonter" vers le réseau.
si tu parle de risque humain, alors oui, cad si un tier réenclanche le
disjoncteur.

Compte-tenu de l'emplacement de mon compteur, seules 2 personnes
(mon épouse et moi) peuvent avoir accès au disjoncteur général.
Je considère donc le risque comme nul.
.............

Bien entendu, pour ne pas surcharger le groupe, je ne fermerais que les
disjoncteurs divisionnaires correspondant aux machines que je veux
alimenter et à la prise reliée au groupe.

j'attire quand même ton attention sur un autre risque, injecté en aval
de differentiel tout les circuits alimentés par le même peigne au
tableau ne seront pas protégés par le 30mA cencé les alimenter, il en
fautdait un coté groupe.

Merci je n'avais pas pensé à ça. J'ajouterai donc un 30 mA côté groupe.

Re: Groupe electrogene : risque de re-
de : siger
le : mardi 21 mars 2017 a 09h26

j'attire quand même ton attention sur un autre risque, injecté en aval
de differentiel tout les circuits alimentés par le même peigne au
tableau ne seront pas protégés par le 30mA cencé les alimenter, il en
fautdait un coté groupe.

Merci je n'avais pas pensé à ça. J'ajouterai donc un 30 mA côté groupe.

Tous les groupes vendus en sont équipés, non ?
Ça ne suffit pas pour relier un GE à une prise murale ?
On n'a pas parlé de ça, il me semble : le GE doit être relié à la
terre.



de : "bilou"
le : mardi 21 mars 2017 a 09h44

"Pierre COURTIADE" wrote in message
Bonjour,
Suite à la discussion "Groupe électrogène" que j'ai initiée le 18 mars
à 18:27, j'ouvre un nouveau fil pour plus de clarté (il y a eu de très
nombreuses interventions sur le 1er fil, ce dont je ne me plains pas :-).
Voici donc ma nouvelle question.
Si je dissocie complètement mon installation du réseau EDF en ouvrant le
disjoncteur général situé près du compteur EDF et que je relie le groupe à
une des prises de mon installation (au moyen d'une rallonge avec deux
prises mâles) y a-t'il le moindre risque de ré-injection de courant vers
le réseau ?

Bonjour
C'est encore un mythe urbain:
Le groupe va caler immediatement et en aucun cas la tension
ne saurait etre dangeureuse.
Tous ceux qui travaillent sur de longues lignes prennent
des precautions contre ce genre de risque :
Contact entre 2 lignes suite a une tempete par exemple
Chute de foudre etc
Ca vaut aussi pour les lignes telephoniques ou le risque est
bien superieur.
Prevoir juste un moyen de verifier le retour du secteur
normal. C'est bete de rester sur groupe.
Il faut aussi s'assurer de ne pas laisser votre installation
flottante par rapport a la terre car il y a risque d'accumulation
d'electricité statique suivie d'un flash destructif
dans un appareil quelconque .
Le + cher en principe :-)

Re: Groupe electrogene : risque de
de : Jo Engo
le : mardi 21 mars 2017 a 10h11
Le Tue, 21 Mar 2017 07:28:53 +0100, Pierre COURTIADE a écrit :
Si je dissocie complètement mon installation du réseau EDF en ouvrant le
disjoncteur général situé près du compteur EDF et que je relie le groupe
à une des prises de mon installation (au moyen d'une rallonge avec deux
prises mâles) y a-t'il le moindre risque de ré-injection de courant vers
le réseau ?

Je l'ignore (est-ce que quelqu'un risque ou non d'actionner le
disjoncteur) par contre le fusible ou coupe-circuit correspondant à la
prise est susceptible de sauter en pleine charge (I plus grande que celle
de coupure du circuit de la prise.
Pourquoi faire des trucs tordus alors que vous avez tout le temps de
monter l'inverseur ?

Re: Groupe electrogene : risque de
de : Jo Engo
le : mardi 21 mars 2017 a 10h14
Le Tue, 21 Mar 2017 08:31:44 +0100, Pierre COURTIADE a écrit :
J'ajouterai donc un 30 mA côté groupe.

Qui va être aussi chiant à monter, à fixer que l'inverseur.

Re: Groupe electrogene : risque de re-injec
de : Jac
le : mardi 21 mars 2017 a 16h08

le GE doit être relié à la terre.

Y en a bien un qui va nous ressortir le piquet dans le seau, non ;-) ?


de : Olivier B. < olivier.2a@free.fr.invalid>
le : mardi 21 mars 2017 a 18h44
On 21 Mar 2017 10:14:53 GMT, Jo Engo a écrit:
Le Tue, 21 Mar 2017 08:31:44 +0100, Pierre COURTIADE a écrit :

J'ajouterai donc un 30 mA côté groupe.

Qui va être aussi chiant à monter, à fixer que l'inverseur.

"chiant" est un argument de sécurité ?


de : Olivier B. < olivier.2a@free.fr.invalid>
le : mardi 21 mars 2017 a 18h46
On Tue, 21 Mar 2017 10:44:15 +0100, "bilou" a écrit:
"Pierre COURTIADE" wrote in message

Bonjour,
Suite à la discussion "Groupe électrogène" que j'ai initiée le 18 mars
à 18:27, j'ouvre un nouveau fil pour plus de clarté (il y a eu de très
nombreuses interventions sur le 1er fil, ce dont je ne me plains pas :-).
Voici donc ma nouvelle question.
Si je dissocie complètement mon installation du réseau EDF en ouvrant le
disjoncteur général situé près du compteur EDF et que je relie le groupe à
une des prises de mon installation (au moyen d'une rallonge avec deux
prises mâles) y a-t'il le moindre risque de ré-injection de courant vers
le réseau ?

Bonjour
C'est encore un mythe urbain:
Le groupe va caler immediatement et en aucun cas la tension
ne saurait etre dangeureuse.

en aucun cas, voyez vous ça :-/

Re: Groupe electrogene : risque de
de : Jo Engo
le : mardi 21 mars 2017 a 20h15
Le Tue, 21 Mar 2017 19:44:09 +0100, Olivier B. a écrit :
Qui va être aussi chiant à monter, à fixer que l'inverseur.

"chiant" est un argument de sécurité ?

L'inverseur règle le problème de sécurité levé et évite en effet quelque
chose de chiant donc potentiellement accidentogène, ce qui fait que oui,
c'est un argument de sécurité.

Re: Groupe electrogene : risque de re-inje
de : Gilles 80rt
le : mardi 21 mars 2017 a 22h15

le GE doit être relié à la terre.

Y en a bien un qui va nous ressortir le piquet dans le seau, non ;-) ?

http://www.cjoint.com/....
Ma bonté me perdra...

Re: Groupe electrogene : risque de re-injec
de : Jac
le : mardi 21 mars 2017 a 23h24
Gilles 80rt avait écrit le 21/03/2017 :
http://www.cjoint.com/....
Ma bonté me perdra...

Aaaaahhhhhh :)

Re: Groupe electrogene : risque de
de : Stephane Legras-Decussy
le : mardi 21 mars 2017 a 23h46

http://www.cjoint.com/....

faut dire, c'est compliqué... la meilleure prise de terre c'est la mer...

Re: Groupe electrogene : risque de re-inje
de : Michel MARTIN
le : mardi 21 mars 2017 a 23h53

Gilles 80rt avait écrit le 21/03/2017 :

http://www.cjoint.com/....
Ma bonté me perdra...

Aaaaahhhhhh :)

Désolé, il n'est pas relié à la terre, mais au gravier
;-))
OK,

de : Olivier B. < olivier.2a@free.fr.invalid>
le : mercredi 22 mars 2017 a 06h12
On 21 Mar 2017 20:15:27 GMT, Jo Engo a écrit:
Le Tue, 21 Mar 2017 19:44:09 +0100, Olivier B. a écrit :

Qui va être aussi chiant à monter, à fixer que l'inverseur.

"chiant" est un argument de sécurité ?

L'inverseur règle le problème de sécurité levé et évite en effet quelque
chose de chiant donc potentiellement accidentogène, ce qui fait que oui,
c'est un argument de sécurité.

original :-)


de : "Pierre COURTIADE"
le : jeudi 23 mars 2017 a 18h10
"bilou" :
............
Il faut aussi s'assurer de ne pas laisser votre installation
flottante par rapport a la terre car il y a risque d'accumulation
d'electricité statique suivie d'un flash destructif
dans un appareil quelconque .

Le + cher en principe :-)

Bonsoir,
Merci pour toutes ces explications, mais je n'ai pas compris
votre dernière phrase.
Qu'est-ce qui est plus cher ?

Re: Groupe electrogene : risque de re-injec
de : Droger Jean-Paul
le : jeudi 23 mars 2017 a 18h20
Pierre COURTIADE a formulé ce jeudi :
"bilou" :

............
Il faut aussi s'assurer de ne pas laisser votre installation
flottante par rapport a la terre car il y a risque d'accumulation
d'electricité statique suivie d'un flash destructif
dans un appareil quelconque .

Le + cher en principe :-)

Bonsoir,

Merci pour toutes ces explications, mais je n'ai pas compris
votre dernière phrase.

Qu'est-ce qui est plus cher ?

Bonsoir,
cela veut dire qu'il faut appliquer la règle élémentaire: ne pas
laisser une partie métallique isolée de la terre! En pratique ne pas
oublier de relier le point ad hoc à la terre!! Mais cela est marquée
dans toute machine ayant des surface conductrices ... y compris une
tour d'ordinateur!! (vis le cordon d'lim qui est à 3 conducteurs)
Bonne soirée.
JP

Re: Groupe electrogene : risque de re-inje
de : Gilles 80rt
le : jeudi 23 mars 2017 a 18h30

Il faut aussi s'assurer de ne pas laisser votre installation
flottante par rapport a la terre car il y a risque d'accumulation
d'electricité statique suivie d'un flash destructif
dans un appareil quelconque .
Le + cher en principe :-)

Bonsoir,
Merci pour toutes ces explications, mais je n'ai pas compris
votre dernière phrase.
Qu'est-ce qui est plus cher ?

Il dit que de tous les appareils qui subissent l'éventuel flash c'est
toujours le plus cher qui lâche. Ca s'appelle la "loi de l'emmerdement
maximum".


de : "Pierre COURTIADE"
le : vendredi 24 mars 2017 a 05h32
"Gilles 80rt"
....
Il dit que de tous les appareils qui subissent l'éventuel flash c'est
toujours le plus cher qui lâche. Ca s'appelle la "loi de l'emmerdement
maximum".

OK, merci : maintenant je comprends :-)
Pierre